×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Sanction

Par L'Economiste| Edition N°:2151 Le 15/11/2005 | Partager

En Allemagne, lorsque des décisions sont prises, c’est pour du court terme. Que cela s’appelle pactiser avec le diable à travers des alliances «centre droite-centre gauche», ou encore renier ses promesses électorales, peut importe. C’est l’objectif final qui prime. Il faut revenir à plus d’orthodoxie budgétaire, respecter les critères de Maastricht, garantir la stabilité gouvernementale? Alors pas de temps à perdre. Fût-ce au prix d’une mesure aussi impopulaire que l’augmentation de la pression fiscale. Et même s’il faut demander aux fonctionnaires allemands de travailler une heure de plus par semaine, ou encore de retarder l’âge de sortie à la retraite au-delà de 65 ans, le gouvernement assume. L’avenir montrera bien sûr si la coalition formée autour de la chancelière Angela Merkel, a fait les bons choix ou pas. En tout cas, belle leçon de courage politique qui n’aurait pas été de refus de ce côté-ci du monde. Au Maroc, la peur de l’échec ou de la sanction populaire explique que, bien souvent, les réformes ne sont pas achevées ni même initiées. Et lorsque des engagements sont pris sur un chantier donné, la continuité du travail gouvernemental n’est pas systématisée. La réforme de l’enseignement? Cela fait des années qu’on en parle. Il faut aujourd’hui avoir le courage de reconnaître que le chantier piétine avec des indicateurs qui nous font honte. La réforme fiscale? Le gouvernement nous promet de s’attaquer au chantier des exonérations, à l’harmonisation de la TVA. Pour le reste, on verra. La réforme de l’administration? Vous n’y pensez pas! Il ne faut surtout pas bousculer les vieilles habitudes chez une dame soucieuse de tout, sauf des notions d’intérêt public, ou encore d’améliorer sa productivité. C’est dire que nous avons besoin d’un esprit allemand. Mohamed BENABID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc