×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Révision

Par L'Economiste| Edition N°:1417 Le 17/12/2002 | Partager

L'élargissement de l'Union européenne à dix nouveaux membres est un défi stratégique pour les pays ayant des accords d'association avec l'Europe dont le Maroc. Politiquement, le curseur du Vieux Continent va un peu plus à l'Est, impliquant de fait une nouvelle échelle des priorités par rapport aux préoccupations du "Club Med" (pays de la Méditerranée). Malgré les assurances de Bruxelles, le passage de l'Europe à vingt-cinq ne sera pas sans conséquence, car il faudra digérer la venue de ces nouveaux membres. Sur le plan économique, les entreprises marocaines, celles qui se montreront plus dynamiques, se verraient ouvrir un espace de 75 millions de consommateurs. Si pour l'instant ces derniers sont moins riches que ceux des "Quinze", ils devraient rattraper à grande vitesse ceux des autres pays de l'Union grâce à la dynamique des fonds structurels. A l'exception de la Pologne avec laquelle il entretient un flux consistant d'échanges commerciaux, le Maroc est quasiment absent dans ces pays. Pour certains, les échanges se limitent à l'équivalent d'une note d'électricité d'une grande chaîne hôtelière! Le concept de diplomatie économique trouvera là ses premiers travaux pratiques. Par ailleurs, les économies des dix nouveaux membres de l'UE vont bénéficier d'un formidable levier de mise à niveau par l'implémentation de l'acquis communautaire dans leurs structures de fonctionnement. Pendant ce temps, le Maroc peine à avancer dans sa mise à niveau. A une tradition industrielle et une main-d'oeuvre bien formée et meilleur marché, ces pays auront désormais la carte UE dans l'atlas mondial de l'investissement. Dans ces conditions, la politique de "consolidation de parts de marché chez ses partenaires" qui fonde la stratégie marocaine ne suffira pas. C'est toute la vision qui est à repenser.Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc