×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Rationaliser

Par L'Economiste| Edition N°:1409 Le 04/12/2002 | Partager

Rendre le Budget de l'Etat autonome des produits de cession d'entreprises publiques est l'un des défis qui attendent le gouvernement. Ce ne sera pas simple car cela exigera détermination et courage politiques. Pour réussir, cet effort doit porter sur les deux colonnes du Budget. Sur les recettes d'abord, en élargissant l'assiette fiscale par la simplification et l'harmonisation du système d'imposition, et en luttant contre les îlots d'activité qui échappent à l'impôt et exercent une concurrence déloyale aux entreprises qui s'acquittent régulièrement de leurs obligations fiscales. Et il n'y a pas que la contrebande.Dans sa déclaration devant les élus de la Nation, le Premier ministre s'y est engagé. Son ministre des Finances vient de le relayer dans l'interview que nous publions dans ce numéro. Il reste à passer de la parole aux actes. Même si ce dernier se félicite d'avoir limité les dégâts pour l'exercice en cours en contenant relativement le déficit structurel sans avoir vendu des bijoux de la famille, rien n'est gagné. L'Etat doit apprendre à ne pas vivre au-dessus de ses moyens.D'où l'importance du deuxième volet de l'action, celui de la rationalisation des dépenses publiques. Là, les choses sont bien plus compliquées car elles supposent des décisions impopulaires mais néanmoins vitales pour l'environnement économique général. Elles supposent également des arbitrages entre les différentes administrations soit par le redéploiement ou par l'ajustement des ressources. Mais le plus urgent reste la réduction de la masse salariale de la fonction publique qui, à plus de 12,5% du PIB, plombe le budget. L'Etat ne peut plus se permettre de fonctionner comme une usine sous-exploitée, avec en prime, des sureffectifs. Il faudra un jour ou l'autre enlever la mauvaise graisse pour éviter au Budget un "accident cardiovasculaire".Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc