×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Prudence

Par L'Economiste| Edition N°:2652 Le 15/11/2007 | Partager

Dans les périodes d’euphorie, il est toujours difficile de garder les pieds sur terre. Comme par exemple d’oublier que la Bourse de Casablanca n’est pas encore Wall Street ni le CAC 40 et encore moins le Footsie. Comment dans ces conditions ne pas s’interroger sur l’opportunité d’une surtaxe des profits sur cessions mobilières, comme le prévoit le projet de loi de Finances? Il est dans l’air du temps de ressasser le dynamisme de la Bourse au cours de ces deux dernières années. Au point que même la petite épargne commence à s’intéresser aux différentes introductions, souscrit, suit le comportement des titres, guette le prochain candidat… Aujourd’hui un frein risque d’être mis à tout cela au nom du sacro-saint principe d’équité fiscale. Il sera certes politiquement payant au Parlement de s’en prendre aux gains «mirobolants» engrangés en Bourse. Dans l’hémicycle, l’argent (des autres!) cristallise pas mal de véhémence. Encore faut-il préciser que ces plus-values restent théoriques tant qu’elles n’ont pas été réalisées, et aléatoires, car le marché boursier fluctue. Les opérateurs ont à juste titre le droit de s’inquiéter, d’exiger un véritable débat autour d’une mesure dont le gouvernement n’évalue peut-être pas assez l’impact. Ils savent combien le succès de la place financière casablancaise n’est pas totalement pérennisé et qu’il faudrait donc le renforcer et non le laminer. Leur argument: le gisement doit être encouragé et non pénalisé à travers une disposition qui va à l’encontre des efforts des investisseurs et qui menace la boulimie des boursicoteurs. Une disposition dont l’exploitation exige, vu ces enjeux, de la prudence.Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc