×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Priorités

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:4824 Le 29/07/2016 | Partager

    Le dossier que nous publions en pages intérieures montre bien que le Maroc n’abuse pas de son statut de puissance émergente,  construit à partir de petites et de grandes histoires. Lucide sur les difficultés, voire les crises, mais ambitieux sur les objectifs, il reste, malgré tout,  par la force de ses institutions, de ses grandes orientations, de sa monarchie, une région qui compte. Le rendez-vous de la COP22 bien évidemment nous fait frémir et l’on aimerait bien que l’éventualité d’un pays résolument tourné vers l’avenir puisse essaimer dans l’ensemble des secteurs. 
    L’erreur serait cependant de surligner ces atouts de manière caricaturale. Bien des pesanteurs continuent de lester les ambitions, les empêchant de s’épanouir. L’un des plus graves dangers en ce moment, c’est ce glissement vers un fonctionnement centré sur la multiplication des interdits, sous des paravents de religiosité, où le souci de respect des libertés individuelles est sacrifié à la moindre occasion. Ce phénomène noyaute des pans entiers de la société. La solution de facilité est de mettre ces transformations sur le compte d’un sens de l’histoire univoque. 
    Les flammes sont en réalité attisées par une rente politique (tant au sein de la majorité que de l’opposition) qui s’accommode du conservatisme quand cela l’arrange, dans une course à la prébende électorale. Le drame c’est que les soucis moralisateurs -lesquels parfois dissimulent mal les erreurs de gestion et l’incompétence- se gardent bien de se disséminer là où le pays en a le plus besoin, c’est-à-dire dans une appropriation des valeurs qui contribuerait à de meilleurs résultats,  à une plus grande rigueur dans la conduite des réformes, dans un monde où les premiers critères sont la réactivité et l’attractivité. Alors restons  mobilisés et  ne  nous trompons  pas  de  priorités!

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc