×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • L'Edito

    Petits potentats

    Par Nadia SALAH| Edition N°:4971 Le 01/03/2017 | Partager

    Identifiant Scald invalide.

    Il y a les grands projets qui font l’objet d’une annonce et d’une mise en valeur  stratégique lors des visites royales. Il y a aussi les chantiers qui  croient devoir rester discrets parce qu’ils n’engagent «que» des entreprises privées du Maroc avec les autorités nationales de tel ou tel pays. En fait, les bureaux d’études, les producteurs de matériaux et cimentiers, les promoteurs immobiliers, les urbanistes et architectes marocains bénéficient d’une bonne réputation sur le continent. Naturellement, ce sont les entreprises organisées et avec un bon niveau technique qui font cette bonne réputation du Maroc.

    Dans tous ces chantiers d’exportation, on retrouve le dynamisme et la qualité technique des entreprises marocaines des années  1990-2000, avant que la désastreuse gestion budgétaire ne vienne leur couper les ailes, en allongeant dramatiquement les délais de paiement.
    Une autre question se pose encore plus fortement: pourquoi le Maroc est-il à niveau pour exporter son savoir-faire urbanistique, alors que ses propres villes sont si souvent médiocrement gérées? La réponse est dans la question: les hommes qui gèrent les villes, précisément. Basri a certes laissé un système politique local incapable de fonctionner sans des marchandages… de toute nature. Mais c’était il y a plus de vingt ans.

    Pourquoi ce système n’a-t-il toujours pas été réformé, pour être mis en phase avec les besoins des citoyens plutôt qu’avec les desideratas de petits potentats locaux et leur clientèle  affairiste?

     

     

    Chère lectrice, cher lecteur,

    L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
    Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

    Mot de passe oublié?
    CAPTCHA
    This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
    ABONNEZ-VOUS

    Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
    Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc