×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Pac Man

Par L'Economiste| Edition N°:2183 Le 30/12/2005 | Partager

L’année 2006 sera assurément plus fiévreuse que 2005. Cherchant son équilibre, le bateau Maroc continuera à tanguer sur les hausses de plus en plus vertigineuses du pétrole. Donnant ainsi la migraine aux responsables et menaçant les Finances publiques.La nouvelle année sera donc chargée avec beaucoup de chantiers qui attendent. L’un des plus importants sera celui de bien gérer l’ouverture avec l’accord de libre-échange signé avec les Etats-Unis et aussi et surtout avec la Turquie. Pour y faire face, le Royaume brandit sa politique industrielle fraîchement lancée.Ouverture toujours, le Maroc devra aussi rester très vigilant face à l’appétit de plus en plus grand d’une Chine au plus haut de sa forme. Les Chinois apprennent et assimilent très vite et ils renforceront encore plus leur nouvelle «puissance». C’est une véritable course, version «Pac Man», que se livrera le monde, et le Maroc devra bien s’accrocher. Autrement dit, arrêter d’être schizophrène et transformer en résultats concrets les options stratégiques.A l’intérieur aussi, les enjeux sont énormes et émergent de partout.Après le poids lourd «Moudawana», qui a déboulé comme dans un jeu de quilles, bousculant une société conservatrice, est arrivé un autre, siglé INDH (initiative nationale pour le développement humain). Depuis longtemps handicapé et déboussolé par ses problèmes de pauvreté, d’éducation ou encore de croissance, le Maroc cherchait un grand projet de société mobilisateur, il l’a trouvé. A une seule condition: bien savoir le piloter. Et pour se donner plus de punch, le pays doit remuer tout ce qu’il a; ses richesses humaines, ses institutions, ses méthodes de travail et ses réseaux. Voilà une autre bonne résolution à prendre pour démarrer la nouvelle année. Une manière aussi de remonter un moral qui pique du nez.Meriem OUDGHIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc