×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Ouléma

Par L'Economiste| Edition N°:2871 Le 30/09/2008 | Partager

La phase 2 de la réforme du champ religieux est en marche. Il s’agit de consolider les acquis et de rénover les institutions en inscrivant cette réforme dans la politique de la proximité. La création de la charte des ouléma constitue sans aucun doute un programme de travail indispensable à la modernisation du pays. Aujourd’hui, la nécessité d’immuniser la société contre une image tronquée de l’Islam est une priorité comme de rester vigilant face aux multiples tentations de revenir en arrière. La fatwa autorisant le mariage des petites filles dès l’âge de 9 ans en est l’abominable preuve. Cette affaire, qui a valu au pays une pub dont il se serait bien passé, montre l’ampleur de la pagaille qui règne dans ce domaine. Elle permet surtout de découvrir qu’il existe un islam parallèle, qui a ses aficionados et dont on ne mesure peut-être pas assez, faute de données, l’ampleur. On a beau arrêter, interdire, démanteler, le salafisme ressemble à une hydre à sept têtes qu’il faut inlassablement combattre. Du coup, pour consolider l’Islam tolérant made in Maroc, l’offensive pédagogique doit être maintenue. Elle doit contribuer à montrer qu’une pratique religieuse, ouverte sur son monde, sans relents de violence ni de fanatisme ne conduit pas à renier sa foi. Et surtout montrer que des fatwas, comme celle du cheikh Maghraoui, doivent être rangées au rayon des pathologies mentales. Nos ouléma disposent de compétences indiscutables pour montrer le chemin. Les savants qui le composent sont des poids lourds, reconnus sur le plan international. Le Conseil est invité à trouver une parade imparable. Le concept de cette instance, la seule habilitée à émettre des fatwas, encourage les théologiens à prendre des initiatives en temps opportun pour accompagner les citoyens.Mohamed CHAOUI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc