×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Ouléma

Par L'Economiste| Edition N°:2530 Le 21/05/2007 | Partager

LE débat qui vient d’être organisé par le Conseil des ouléma sur le thème du terrorisme est d’une haute importance. Sur ce dossier, le traitement doit être judiciaire, sécuritaire, socioéconomique mais aussi et surtout religieux. Il ne faut en effet concéder aucune brèche où pourraient s’infiltrer des idées extrémistes, souvent importées. Or ce qui fait que des jeunes se font exploser semble bien être un dangereux endoctrinement, une sorte de bouillabaisse où l’on mélange tout, l’interprétation des hadiths, la «souveraineté absolue», la politique… pour s’octroyer in fine un droit divin à excommunier les autres. Le terrorisme qui nous frappe aujourd’hui est une idéologie basée sur l’interprétation erronée des préceptes de l’islam tolérant, le fameux islam à la marocaine que l’on doit coûte que coûte réhabiliter. Nos parents et grands-parents ne portaient ni barbes ostentatoires ni burkas, ni habits afghans. Cela ne faisait pas pourtant d’eux de mauvais musulmans. C’est donc cette bataille-là que nous devons gagner pour protéger nos enfants et les générations futures de cette nauséabonde pollution des esprits. Il faut repenser notre façon d’aborder les questions religieuses. Et chez nombre de nos concitoyens, il n’est pas facile d’opérer un changement de paradigme de cette ampleur. Il faut s’armer de tous les moyens, y compris technologiques, pour y parvenir. Internet et la télé ont fourni au terrorisme un environnement favorable. L’effet des chaînes satellitaires du Moyen-Orient, qui inondent nos foyers d’images et de messages à mille années-lumière de nos croyances, reste un axe sur lequel il faudra sans doute travailler. Et dans cette bataille des idées de tous les jours, le rôle des ouléma, pour immuniser les citoyens contre les dérapages, sera décisif. Par un encadrement sain des citoyens, ils peuvent aider les forces de sécurité dans ce combat permanent. Mohamed CHAOUI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc