×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Concours des Grandes écoles françaises: L’oral, la grande étape décisive

Par L'Economiste | Edition N°:3828 Le 17/07/2012 | Partager
Les candidats marocains pas suffisamment préparés
Tout un dispositif pour les accompagner
Billets d’avion, visas, logement, soutien et coaching

Le nombre total d’élèves admis est passé de 503 en 2008 à 833 en 2012

833. C’est le nombre de candidats marocains ayant réussi à franchir cette année les épreuves écrites d’accès aux Grandes écoles françaises. Les résultats des épreuves orales, en cours jusqu’à fin juillet, ne sont pas encore disponibles. Ainsi sur les 1.500 inscrits au départ, 1.200 environ ont passé les examens écrits au Maroc et 833 passent actuellement leurs oraux. Pour l’heure, la majorité d’entre eux (624) sont admis au Concours commun polytechnique (CCP), alors que le reste est réparti entre Mines/Ponts (96), Centrale-Supélec (87), Ecole Polytechnique (16) et ENS (10).
Mais pour que ces élèves passent leurs concours dans les meilleures conditions, toute une organisation est prévue pour leur accompagnement. Et comme chaque année, ces candidats méritants bénéficient du soutien de plusieurs institutions sous la houlette du Collectif CPGE (Classes préparatoires aux Grandes écoles). Il s'agit de faciliter le déplacement en France, pour les besoins de passage des épreuves orales d'accès aux Grandes écoles d'ingénieurs et de commerce, des candidats étudiant dans les classes prépas marocaines et ayant réussi les épreuves écrites de ces Grandes écoles.
Tout ce travail est réalisé en étroite collaboration avec la Direction du département du ministère de l'Education nationale en charge des classes prépas marocaines (CNIPE: Centre national d'innovation pédagogique et d'expérimentation).
Un dispositif est prévu en amont pour que les épreuves écrites se passent dans les meilleures conditions. Les élèves sont ainsi transportés des quatre coins du pays, logés et nourris lors du passage des épreuves écrites en avril-mai.
Des entreprises, comme Cosumar, Lafarge, Mdina Bus et Poste Maroc, participent depuis des années au transport local de ces candidats, parallèlement à l’aide apportée par l’ONE pour l’hébergement à Casablanca d’une partie d’entre eux.
De même, à l’instar des années précédentes, un programme particulier est engagé pour le passage des oraux 2012 en France. A commencer par 300 billets gratuits offerts cette année aux plus méritants par la RAM en vertu d’une convention signée avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Et bien évidemment, priorité est donnée à l’élite, c’est-à-dire aux élèves ayant réussi les examens Ponts et Chaussées, Mines et Centrale (une centaine généralement).
«J’ai bénéficié d’un billet aller-retour gratuit et d’une aide précieuse de la part du Collectif», témoigne Oualid Bouslame. Reçu à ESCP-Europe, ce jeune, qui attend encore les derniers résultats le 20 juillet, déplore la série de grèves (étudiants et professeurs) qui a ponctué l’année empêchant le bon déroulement des cours et une bonne préparation des oraux. C’est le talent d’Achille des candidats marocains, affirme un membre du Collectif ayant requis l’anonymat. Selon lui, les candidats sont bien préparés pour l’écrit, mais pas suffisamment pour l’oral, pourtant décisif. A signaler que grâce à la contribution de la Fondation Attijariwafa bank, une session de concentration et de préparation a été organisée à Ifrane pour les admissibles des meilleures grandes écoles. Dix-huit enseignants (dont 15 nationaux et 3 étrangers) les forment aux oraux de ces écoles.
Plusieurs professeurs font même le déplacement avec eux en France pour les aider sur place (grâce au soutien de RAM et la Fondation AWB).
Autre action entreprise par les membres du Collectif: l’accompagnement pour l'obtention des visas (assuré grâce à la contribution de Campus France, SCAC-France, consulats de France, Fondation Académia, Collectif CPGE, Fondation Moulay Youssef CPGE). En effet, vu les délais trop courts entre l’annonce des résultats de l’écrit et les épreuves orales, il est pratiquement impossible pour les étudiants d’obtenir leurs visas à temps. Grâce à l’intervention du Collectif, les visas sont accordés en un temps record.
A leur arrivée en France, les candidats ne sont pas lâchés dans la nature. Au contraire, d’autres actions sont entreprises pour la facilitation du logement et de l'accueil (avec le concours d’AMGE, Campus Int Télécom-Evry, Campus Centrale, Campus Ponts, Office des changes marocain, Fondation Académia...). Des aides sont également prévues sur place comme le financement des droits d'inscription aux concours pour les bons élèves à revenus familiaux modestes et une dotation en habillement et débours pour le séjour en France pendant le passage des oraux (Fondation Moulay Youssef CPGE, Fondation CDG, Groupe OCP, Lafarge Maroc, Lesieur...). Et ce n’est pas tout. A leur retour, les admis sont accueillis par leurs associations respectives (Ponts, Centrale …)  pour mieux les intégrer.

Les membres du Collectif CPGE

CONSTITUÉ d’associations d’anciens élèves des classes préparatoires, d’amicales d’ingénieurs et de fondations d’entreprises ou de parents d’élèves, le Collectif CPGE Maroc accompagne les candidats admissibles méritants dans le processus de passage des oraux en France.
Ses membres actuels sont: l’Association marocaine des anciens élèves de l’Ecole Polytechnique française/ Groupe X-Maroc, l’Amicale des ingénieurs des Ponts et Chaussées, l’Association marocaine des ingénieurs diplômés des Ecoles des Mines de Paris, Nancy et Saint Etienne, l’Amicale des Centraliens du Maroc, l’Association des anciens des classes préparatoires, la Fondation Attijariwafa bank, la Fondation CDG, la Fondation Moulay Youssef CPGE et la Fondation Académia.

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc