×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Entreprises

Trois nouveaux patrons aux Finances

Par L'Economiste | Edition N°:3440 Le 06/01/2011 | Partager
Retour au bercail pour Khalid Safir et Hassan Boubrik
Promotion pour Fouzi Lakjaâ
Rajeunissement des cadres du ministère

UN vrai coup de jeune au ministère de L’Economie et des Finances. Les trois nouvelles nominations ont à peine la quarantaine et sont de formation ingénieurs. Khalid Safir arrive au ministère des Finances comme secrétaire général, un poste resté vacant depuis le départ de Abdellatif Loudyi, promu ministre de l’Administration de la défense il y a quelques semaines.
En quittant le ministère de l’Intérieur où il occupait le poste de gouverneur à Casablanca, Khalid Safir a opté pour le retour au bercail puisqu’il a débuté sa carrière au département des Finances. D’abord au cabinet du secrétaire général alors que Mohamed Kebbaj était ministre des Finances. Ensuite, il va vite gravir les échelons pour assumer des responsabilités au sein de la Trésorerie générale du Royaume (TGR), particulièrement à la tête de la Paierie principale du Royaume (PPR), l’ex-Doti. Plus tard, il s’occupera de la Direction de la logistique et des systèmes d’information, toujours à la TGR.
Le deuxième promu est Fouzi Lakjaâ, nommé directeur du Budget, à la place de Abdellatif Bennani, parti à la retraite lors de cette fin d’année.
Fouzi Lakjaâ connaît bien la Direction du budget qu’il a intégrée en 2000 et où il occupait le poste de directeur-adjoint, chargé des structures sectorielles et de la synthèse. De formation ingénieur agronome, lauréat de l’ENA et inspecteur des Finances, Fouzi Lakjaâ avait participé de manière active à la restructuration du ministère de l’Agriculture, opérée par Aziz Akhannouch.
Hassan Boubrik est choisi pour coiffer la Direction des assurances et de la prévoyance sociale (DAPS) du ministère des Finances.
Il remplace Thami El Barki, parti à la retraite. La nouvelle recrue a le profil qui sied au développement de la DAPS qui devra être transformée en agence autonome chargée du contrôle du secteur des assurances et de la prévoyance sociale.
Cette autorité devra également assurer le suivi et le contrôle des régimes de retraite et des organismes de prévoyance sociale, confiés actuellement à cette direction.
L’homme a fait ses preuves au sein du groupe CDG où il a été en charge du pôle Marché des capitaux, avant de monter CDG-Capital. Il a par la suite assuré le secrétariat général du groupe alors dirigé par Mustapha Bakkoury.
Le successeur de ce dernier, Anas Alami, avait nommé Hassan Boubrik DG délégué de CDG Développement, poste qu’il a occupé pendant un moment avant de quitter le groupe pour «incompatibilité d’humeur». D’ailleurs, pour Boubrik, cette nomination est aussi un retour au bercail puisqu’il a été au département des Finances au début de sa carrière avant d’être mis à la disposition de la CDG.

Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc