×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Nord : Les retenues des barrages en forte hausse

    Par L'Economiste| Le 15/02/2019 - 10:39 | Partager
    Nord : Les retenues des barrages en forte hausse

    Les réserves en eau dans les dix barrages situés dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont atteint, à la date du 14 février courant, quelque 888,71 millions de mètres cubes contre 543,8 millions de m3 à la même période l'an dernier, selon un rapport du ministère de l'Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau. Il ressort de ce rapport, établi par le Département de l’eau, que le taux de remplissage du barrage de Oued El Makhazine, plus grand barrage de la région, affichait un taux de remplissage de 95,1%, contre 60,3% l’année dernière, soit près de 639,7 millions de m3, contre 405,8 millions de m3 le même jour de 2018. Au barrage 9 Avril (préfecture de Tanger-Asilah), les réserves ont atteint 126,1 millions de m3 (42%), contre 94,6 millions de m3 (31,5%) l'année dernière. Le barrage de Smir à Tétouan a enregistré un taux de remplissage de 67,6% (26,3 millions de m3), contre 9,6 millions de m3 (24,7%) l'an dernier.

    Les réserves en eau du barrage Moulay El Hassan Ben El Mehdi se sont élevées à 22,8 millions de m3 (79,4%) contre 4,9 millions de m3 l'an dernier (16,9%). Pour le barrage Tanger-Méditerranée dans la province de Fahs-Anjra, le taux de remplissage était de 19,2 millions de m3 (87,2%), contre 16,4 millions de m3 (74,6%) l’année dernière, alors que celui d'Ibn Battouta a atteint un taux de 28,3 millions de m3. Le barrage Abdelkerim El Khattabi, dans la province d’Al Hoceima a atteint 9,2 millions de m3 en réserves (76,2%), et le barrage Nakhla à Tétouan 4,21 millions de m3, soit un taux de remplissage de 100%.

    Concernant le barrage Joumoua (province d’Al Hoceima), les retenues hydrauliques y ont atteint 1,9 millions de m3 (38,1%), contre 2,1 millions de m3 durant l’année précédente (40,7%), alors qu’elles se sont établies, au barrage de Moulay Bouchta (province de Chefchaouen) à 100%, soit un volume de 12,2 millions de mètres cubes. Le directeur de l'Agence du bassin hydraulique du Loukkos, Abdelhamid Benabdelfadil, avait souligné lors d'une réunion du Conseil d'administration de l'Agence, tenue lundi dernier à Tétouan, que le taux de remplissage des barrages de la région dépasse 90,80%, contre 63% au niveau national.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc