×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

NEET

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:4907 Le 29/11/2016 | Partager
benbabid_edito.jpg

Si l’on cherche une autre manière de lire le désastre de l’école, il y a un indicateur qui devrait être scruté aussi assidûment que l’emploi ou le chômage… les NEET. Cet acronyme (not in education, employment or training), devenu un grand classique des études socioéconomiques au niveau international et qui fait référence aux jeunes qui ne sont ni à l’école, ni en emploi, ni en stage, reste un bon marqueur du contexte marocain. Il donne des cheveux blancs à tous les ministres qui se sont succédé aux départements de l’Education et de l’Enseignement supérieur ces dernières années. Le Maroc a au moins réussi l’exploit de les… recenser. Le chiffre de 400.000 NEET est souvent avancé. Reste à comprendre l’essentiel: à quoi peuvent s’occuper ces jeunes que les systèmes productifs ont perdu des radars et que les médecins retrouvent parfois sous un autre nom, celui de «no life», lorsque les situations sociales et psychiques se sont fortement dégradées.
L’on aimerait bien pouvoir opposer d’autres alternatives aux thèses des sociologues. A savoir que la tentation de radicalisation, de violence, l’émergence d’actions contestataires ne sont jamais loin quand on ne trouve pas de débouchés.
La situation pourrait être sans doute beaucoup plus grave si d’une part, il n’existait pas de mécanismes domestiques de distribution de richesses, la solidarité familiale notamment, qui permettent de limiter relativement les insuffisances des systèmes économiques et la fébrilité des filets sociaux. Et si d’autre part, des initiatives privées ne contribuaient pas à limiter les dégâts, notamment à travers les expériences des écoles de la deuxième chance. Cette mobilisation n’occulte pas l’urgence de solutions durables. Celles qui réinterrogent la portée et l’efficacité des politiques publiques.

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc