×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Mistigri

Par L'Economiste| Edition N°:3412 Le 26/11/2010 | Partager

Sans vouloir miner le moral des millions de personnes indigentes qui ne bénéficient d’aucune couverture médicale, les conditions pour le lancement du Ramed ne sont pas encore réunies. Comment assurer 8 millions de personnes, objectif affiché pour ce chantier titanesque, lorsqu’on échoue à le faire pour un peu plus de 400.000 personnes. Ce chiffre, c’est celui de la population de Tadla-Azilal, région qui devait permettre au Ramed de se faire la main. A l’issue de ce test, les retours ne sont guère rassurants. L’on découvre ahuris que le processus d’identification, qui représente un pavé important du projet, est toujours titubant, que les communes, maillons incontournables du dispositif, ne se pressent pas trop (à propos, le Ramed c’est pour qui?)…En tout cas, à l’aune de ce premier bilan, il serait plus qu’hasardeux de le lancer au risque de mettre en danger tout le système. Maintenant il va falloir choisir entre revoir l’architecture générale ou en boucher les trous. Alors que le Ramed représente une occasion supplémentaire de régulation sociale, le public n’est pas arrivé, aussi bien que le privé, à montrer ici qu’il sait gérer le risque. Le transfert significatif de dépenses n’est politiquement et financièrement viable que s’il est accompagné de quelques garde-fous. Il faut à la fois faire preuve de beaucoup d’imagination pour proposer à ces populations une couverture médicale dans des conditions décentes et de beaucoup d’attention pour éviter de bureaucratiser les prestations. Sur ce projet transversal par excellence, il n’est pas sûr que les structures locales aient anticipé les mutations. Comme il n’est pas certain que les autres départements ministériels, qui semblent refiler le mistigri exclusivement à Yasmina Baddou et ses troupes, aient mesuré les enjeux. Mohamed Benabid

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc