×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Mérites

Par L'Economiste| Edition N°:1175 Le 31/12/2001 | Partager

Fès est donc la première ville à concéder son assainissement solide, c'est-à-dire le ramassage et le suivi dans une décharge contrôlée de ses ordures. Marrakech devrait suivre de près pour une décharge contrôlée. A Tanger, il existe déjà un ramassage concédé, mais qui ne va pas jusqu'à l'entretien des décharges (ces bombes à retardement contre la santé publique!).Le contrat passé par la capitale spirituelle a une valeur de symbole, et ce à plusieurs niveaux. On retiendra d'abord que le contrat est passé avec une entreprise américaine. Ce n'est pas banal, trois mois après les attentats un 11 septembre quand les Américains se méfient autant de leur environnement mondial et surtout des pays musulmans. Les autorités locales, élues et nommées ont su dans ces circonstances difficiles recréer et développer la confiance pour la transformer en contrat. Cela méritait d'être dit.Ensuite, même si cela a pris du temps pour beaucoup d'allers-retours inutiles, ces autorités locales ont réussi à surmonter cette manie bien bureaucratique d'aller chercher un tout petit détail pour en faire le grain de sable qui va bloquer le plus grand des projets. Combien de programmes urgents et indispensables ont-ils été abandonnés parce la troisième annexe du deuxième service de la sous-direction des archives trouvait que l'agrafe du dossier était trop grande ou trop petite? Une invention géniale que cette agrafe qui permet à tout le monde de ne rien changer à rien avec la conscience tranquille. Géniale agrafe qui permet aussi à des mini-mafias des ordures, bien imbriquées dans le monde politique local, de survivre…Que Fès avec sa réputation “d'endormie” sur son histoire, arrive à surmonter plus vite que les autres villes le handicap des agrafes, cela aussi méritait d'être souligné.Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc