×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Mérite

Par L'Economiste| Edition N°:959 Le 16/02/2001 | Partager

Les décisions prises sous la pression syndicale rencontrent souvent des difficultés d'exécution. C'est le cas de la promotion exceptionnelle du fameux accord du 19 Moharram. Les 80.000 fonctionnaires ayant bénéficié de cette aubaine attendent toujours le rappel. Les premiers à avoir touché leur dû en janvier ne représentent que 1,2% de l'ensemble. C'est très peu. Les autres guettent le moindre signal. Les projets pour dépenser le pactole sont toujours là. Mais le plus important ne se situe pas à ce niveau. Après avoir dépensé l'argent tellement attendu, les promus chercheront, à coup sûr, une reconnaissance sociale. Car, ils continuent à exécuter les mêmes tâches qu'avant la promotion. La conformité entre le grade et la réalité se reposera avec acuité.En outre, qu'en est-il pour les autres, ceux qui n'ont pas eu la chance d'être dans le filet du 31 décembre 1999? Ils attendront d'autres vagues de promotion obtenue sous pression syndicale. Ce n'est pas le meilleur ressort de la productivité, ni celui de la gestion des ressources humaines.Le grand flot à venir est souvent composé d'une génération de diplômés. Ce gouvernement devra mettre le système à plat pour ne pas “refiler” le bébé aux futures équipes.La solution existe. Elle se propose de régler définitivement cette question de promotion. Celle-ci se fera sur la base d'un concours professionnel, précédé d'une formation continue. En introduisant cette formule, l'idée est d'injecter “le virus de la compétition” aux fonctionnaires, qui seront jugés à l'aune de leur rendement. La promotion sera désormais une affaire de mérite. On rêve, peut-être...Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc