×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Lâchetés

Par L'Economiste| Edition N°:1439 Le 17/01/2003 | Partager

Les islamistes déclenchent l'assaut pour contrôler le Maroc.Une campagne est en cours pour censurer le film de Nabil Ayouch. Dans certains lycées, les filles non voilées se voient sanctionnées par des points en moins. Dans des quartiers populaires, des intégristes imposent leur loi par la force. Il est plus que temps de prendre le danger obscurantiste au sérieux. Malheureusement, nombre de responsables et d'hommes politiques composent avec cette menace, considérant qu'elle représente peut-être le pouvoir de demain.La démocratie marocaine à peine naissante est déjà menacée.Devant ces dangers réels, les pouvoirs publics sont plus enclins à négocier qu'à réagir sur les causes profondes. Les partis politiques pour leur part sont complètement englués dans leurs luttes intestines et leurs mesquineries sont incapables de constituer une résistance sérieuse.La lâcheté, la servilité des uns et la complicité des autres sont des facteurs destructeurs.Il ne reste plus à la société marocaine qu'à trouver le moyen de se prendre en main, pour refuser ce diktat.La stratégie des islamistes a toujours été de conquérir la société par la peur s'il le faut, le pouvoir tombera alors de lui-même dans leur escarcelle. Il faut empêcher cette démarche de se déployer. Elle est mortelle pour notre devenir. Il ne faut plus se faire d'illusions. La particularité marocaine n'existe plus. Le manque de vision stratégique, la faiblesse et la complaisance ont tué cette particularité.Maintenant, il ne reste pas d'autre choix que se prendre en main. Si les dirigeants sont incapables de protéger la société marocaine, incapables d'imposer le respect des institutions et des lois, ils doivent se retirer et laisser la place à d'autres, fermement décidés à réagir.La démocratie, c'est aussi cela, mais encore et surtout, un système qui mérite qu'on le protège et qu'on se batte pour lui.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc