×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

La tête dans le sable

Par L'Economiste| Edition N°:1028 Le 30/05/2001 | Partager

Ils y croient. Les investisseurs étrangers poursuivent leur valse, malgré un environnement psychologique et social morose. Un environnement où la bourse pique du nez, où la croissance boite, où le ciel fait des siennes. Le baromètre économique et politique ne monte ni ne baisse. Mais tout va bien, à en croire le ministre des Finances.Les investisseurs étrangers sont donc confiants, injectent de coquettes sommes et concrétisent des projets. En témoigne l'un des derniers investissements en date, celui de Holderbank qui arrive au Maroc avec 1,6 milliard de dirhams sur quatre ans. C'est le big boss du grand groupe cimentier en personne qui a fait le déplacement au Maroc pour annoncer sa stratégie. Mais curieusement, pratiquement, aucun des ministres invités à la cérémonie pour la visite du grand patron du groupe suisse n'a jugé utile de faire le déplacement.Pourtant, ce groupe, qui contrôle la Cior, pèse lourd dans l'économie mondiale: un peu plus de 84 milliards de DH de chiffre d'affaires, près des deux tiers du budget du Maroc, 110 millions de tonnes produites annuellement et il est présent dans 70 pays sur les cinq continents.Entre le discours et la pratique, le fossé est grand. Nos officiels préfèrent peut-être les sièges confortables des colloques où ils peuvent passer des heures aux salles de réception pour parler business. Car c'est la marque Maroc qui est en jeu. Le pays a besoin d'urgence d'un coaching pour mettre à niveau son capital, ses méthodes de travail et ses réseaux.Ce n'est pas la tête dans le sable qu'on y arrivera.Meriem OUDGHIRI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected]e.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc