×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:299 Le 09/10/1997 | Partager

    on s'agite beaucoup ces derniers temps à l'intérieur des partis politiques. Les grandes batailles pour l'investiture sont en cours. A tel point que l'observateur s'interroge sur le sens des élections.
    Au Maroc, maintenant en 1997, suite aux observations sur le terrain, les élections législatives peuvent se définir comme étant une compétition à l'échelle nationale. Des milliers de candidats se préparent à concourir, mais seuls les 325 premiers seront déclarés gagnants. Ils auront comme prix un siège chacun au Parlement avec tout ce que cela implique comme statut social, prestige et pouvoir en blanc. Apparemment, c'est seulement ainsi que semble être comprise la démocratie représentative. Pas de diffusion sérieuse des programmes des partis, pas de programmes, pas de candidatures communes et même chaque parti aura bien du mal à satisfaire tous les candidats à la candidature.
    Une atmosphère curieuse entoure la préparation aux élections. Celles-ci sont devenues une fin en soi.
    Habituellement, le dis-cours habille la finalité.
    Mais il semble que le monde politique est quelque peu déstabilisé. En effet, le luxe de précautions juridiques et administratives, qui entoure les élections afin d'en garantir l'authenticité, a rendu les discours d'antan caducs. Il aurait fallu que viennent s'y substituer des discours programmes. Alors le choix des candidatures se serait fait en fonction des compétences capables de valoriser les programmes. Faute de discours cohérents, les élections sont en train de devenir une foire d'empoigne. Le but de la compétition, c'est désormais uniquement le siège et ses privilèges.

    Abdelmounaïm DILAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc