×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:179 Le 11/05/1995 | Partager

La crise politique actuelle est d'abord une crise d'hommes. La classe politique marocaine ne correspond plus aux besoins de la société. En fait, il y a sur ce plan un changement de légitimité, la classe politique marocaine s'est toujours réclamée d'une légitimité historique, nationaliste, ou forgée dans l'épreuve et l'adversité.
La société marocaine, en évoluant, change également de système de valeurs, les critères anciens n'ont plus cours. Par définition, la légitimité étant une notion relative, elle est fonction du système de valeurs du moment. En se modernisant, la société marocaine intériorise un système fondé sur la compétence, la droiture et l'intégrité personnelle. Ces critères ne recoupent pas forcément les anciens fondements de la légitimité politique. Il existe donc un décalage qui va en s'élargissant entre la classe politique en place, son système de valeurs et la société civile marocaine.

L'image extrêmement positive qu'a laissée, auprès de l'opinion publique, le dernier gouvernement technocrate, illustre parfaitement la mutation en cours.
La société civile ne croit plus dans les politiques ayant pour seule référence leur appartenance partisane.
De ce fait, les canaux de fabrication des élites changent, ils deviennent le monde des affaires, la culture et l'université; les critères sont principalement la compétence reconnue; nous devrions ainsi évoluer vers un système fondé sur la méritocratie.
Cette mutation ne se fait pas sans heurt, elle sera certainement douloureuse tant qu'il est difficile de changer les élites d'une société; cependant, elle s'inscrit parfaitement dans la logique de la modernisation en cours et, en elle-même, elle constitue certainement un facteur de progrès.

Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc