×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:712 Le 25/02/2000 | Partager


    Un remaniement ministériel va probablement intervenir sous peu. Le futur gouvernement devrait s'attacher prioritairement à redonner espoir en l'avenir. Pour cela, il faudrait qu'il définisse une ligne politique de nature à susciter l'enthousiasme.
    La constitution du gouvernement d'alternance a marqué un tournant positif dans l'évolution démocratique du Maroc, cela est incontestable. Cependant, on constate qu'avec le temps, ce gouvernement déçoit une large partie de l'opinion publique, malgré le crédit personnel dont jouit M. Youssoufi. Le rôle d'un gouvernement est de gérer le pays au quotidien, mais il se doit également de dessiner les lignes de force pour l'avenir. Or, le gouvernement actuel manque cruellement de perspectives. C'est à raison que les citoyens se plaignent d'un manque de visibilité.
    Le gouvernement commet l'erreur de croire qu'un ensemble de mesures, aussi positives soient-elles, constituent une vision stratégique.
    En réalité, les mesures, quelle que soit leur importance, n'ont un sens et ne produisent pleinement leurs effets que lorsqu'elles s'inscrivent dans une logique globale largement diffusée. C'est alors seulement que les opérateurs économiques et les citoyens d'une manière générale peuvent se projeter dans l'avenir et être entreprenants.
    Le gouvernement n'a pas su créer l'enthousiasme qui fait que l'on prend des risques et l'on s'engage.
    Ce n'est pas un hasard si les débats actuels au Maroc tournent le dos à l'avenir et commentent le passé. C'est le signe que l'avenir est perçu confusément comme incertain, sinon bouché.

    Abdelmounaïm DILAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc