×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

L'art de la dispute

Par L'Economiste| Edition N°:1414 Le 12/12/2002 | Partager

Les disputes avec l'Espagne ne disparaîtront pas par enchantement: les deux pays trop proches, trop imbriqués l'un dans l'autre, pour qu'il n'y ait pas chaque jour un motif de se "rouspéter dessus"… sans interrompre le moins du monde le travail. Depuis bientôt cinquante ans, les membres de l'Union européenne font la démonstration qu'ils avancent aussi vite en se disputant qu'en s'entendant.C'est comme ça, il faut faire avec et même faire grâce à cela.Mais il faut apprendre, en quelque sorte, l'art de la dispute. Il faut savoir ne pas aller trop vite, trop loin. Il faut savoir laisser à l'autre à chaque instant au moins une porte ouverte pour qu'il ne perde jamais la face et qu'il reste toujours un adversaire-partenaire serein, capable d'engager et d'honorer sa parole, précisément parce qu'il n'aura pas perdu la face.Mais entre Madrid et Rabat, même si l'on ne voit plus guère d'excès comme on en voyait dans les années 70 et 80, on peut dire qu'il y a encore des progrès à faire. Doux euphémisme!Les deux capitales doivent avoir constamment à l'esprit qu'elles sont organiquement liées par des réseaux économiques et humains. Ces réseaux, denses et serrés, se sont tissés en dehors d'elles et parfois même en dehors des lois… Ils ont d'ailleurs remarquablement agi pour rester en dehors des disputes.Les deux capitales doivent savoir aussi qu'elles sont sur une ligne de partage, ce genre de ligne où la planète entière redoute de voir se nouer d'inextinguibles conflits, qui eux seraient bien capables de couper les réseaux d'intérêts.L'Espagne n'a rien à y gagner et le Maroc beaucoup à y perdre. Car, même si les réseaux d'intérêts communs restent en dehors des disputes, ils se développent nettement mieux lorsqu'ils sont sûrs que chaque dispute débouchera sur des arrangements politiques, parce que les diplomates sauront manier l'art de se disputer.Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc