×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Kamikazes

Par L'Economiste| Edition N°:1228 Le 18/03/2002 | Partager

Chauffards à vos volants! Il y a encore beaucoup à faire sur les routes. Ne ratez aucune cible! C'est cynique, c'est tout ce que vous voulez, mais c'est ainsi. Au Maroc, la route tue et elle continue de le faire. Les “terroristes” de la route sont de véritables kamikazes qui jouent avec leur vie et avec celle des autres, surtout entre 20 et 22 heures. Et c'est statistiquement prouvé! Sur la route, c'est donc la loi du plus fort (ou du plus lourd) qui l'emporte. Les signes distinctifs de ces mercenaires: salves d'insultes et concerts de klaxons.Les routes sont aussi empruntées par des véhicules dans un état de délabrement tel que même les fourrières n'en voudraient pas. Aujourd'hui et demain se tient le 4e Colloque sur la sécurité routière qui doit se pencher sur l'élaboration d'une stratégie pour tenter de trouver une solution à cette hécatombe.Car au-delà de la tragédie humaine, les accidents de la circulation traînent derrière eux un lourd coût économique et des pertes de l'ordre de 2,5% de PIB, soit plus de 8 milliards de DH.Ces accidents n'arrivent pas fortuitement, mais sont provoqués par la négligence, l'ignorance des règles les plus élémentaires, le non-respect de tout ce qui est à respecter. Et depuis peu, aussi par l'utilisation du portable au volant.Pourquoi on en est arrivé là? Pourquoi ne sanctionne-t-on pas les fautifs assassins? Pourquoi, au mépris de toutes les règles, des véhicules sans âge continuent-ils à circuler?Parce que les lois ne sont pas appliquées. Parce que le laxisme est de mise. Parce que des permis de conduire ont été délivrés dans des “cadeaux surprise”. Parce que, parce que...Les campagnes de sensibilisation doivent faire du matraquage tous les jours. Car, c'est finalement d'éducation et de manque de civisme dont il est question. Et c'est d'électrochoc dont tout le pays a besoin.Meriem OUDGHIRI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc