×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    JASTA

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:4856 Le 15/09/2016 | Partager
    benbabid_edito.jpg

    Obama a une lourde responsabilité: lever cette épée de Damoclès que vient de brandir le Congrès américain à travers le dispositif JASTA ou justice contre les sponsors d’actes terroristes. La mesure fait partie de ces bizarreries politiques dont le modèle US a le secret. Le suspense est toujours garanti comme pour un jeu de pochette-surprise. Le contexte électoral et la donne Trump ont sans doute eu un effet facilitateur. Quant à ses conséquences potentielles, elles sont incontrôlables.
    Les attaques du 11 septembre, on le sait, sont une agression non seulement contre les Etats-Unis mais contre l’humanité tout entière. Même si les souffrances des familles des victimes sont intarissables, ouvrir cette boîte de Pandore, qui est censée permettre des poursuites contre les Etats, est cependant  risqué.  Au jeu des responsabilités en matière de terrorisme d’Etat, qui peut croire à la crédibilité, au sérieux des intentions, lorsque les signatures politiques de ceux qui demandent justice sont associées à des désastres économiques et humanitaires, voire des génocides au niveau mondial.
    Le cas du Moyen-Orient, pris comme plateforme d’expérimentation et avec souvent d’incompréhensibles carences du droit international, en est aujourd’hui le plus emblématique. Qu’il s’agisse d’Asie ou d’Amérique du Sud, l’histoire du monde en a connu bien d’autres. Ces formes de terrorisme qui continuent d’alimenter de la contre-violence un peu partout.  A ce titre une mesure comme celle du dispositif JASTA s’apparente à un ersatz émanant de systèmes politiques impuissants devant le désordre mondial que certains d’entre eux ont contribué à créer. Cette manie à réagir avec un esprit de vengeance a fait trop de dégâts.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc