×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Inspecteurs

Par L'Economiste| Edition N°:1218 Le 04/03/2002 | Partager

C'est l'inspection! Des Impôts? Non! Des douanes? Non! Du Travail! Ouf, ce n'est rien.Pour les entreprises comme pour l'administration, I'infraction sur l'argent est grave; sur les hommes, elle ne l'est pas. C'est cette vision de la gestion des hommes que reflète la situation du corps des inspecteurs du Travail, qui nous rappellent que leurs effectifs et leurs moyens se diluent jusqu'à devenir insignifiants.Et pourtant sans travail, sans rapports sociaux sains, il n'y a pas de production, pas de recettes, ni pour l'entreprise ni pour l'Etat. L'argument simpliste est de dire qu'en période de fort chômage, ceux qui ont un travail, même instable et mal payé, sont des privilégiés. Il faut rappeler, sur cette problématique du chômage, que la création d'emplois nouveaux repose sur le bon fonctionnement des emplois existants. Seul le travail crée le travail. Des salariés et des patrons épanouis font des entreprises compétitives; le profil bas, la tricherie, le conflit larvé les achèvent.La situation de ces inspecteurs nous renvoie à notre législation signée par les résidents et les vizirs du protectorat, dans laquelle ne pas payer le SMIG peut coûter… jusqu'à 18 DH à un employeur. L'infraction constatée met 4 mois à aboutir. On comprend que la moitié des entreprises vivent heureuses dans l'informel (en fait l'illégal), dans l'attente de ce code du travail, promis depuis 20 ans. On comprend la multiplication des conflits sociaux, 375.000 en 10 ans, dans une économie si fragile. Heureusement, beaucoup ont été éteints grâce à la “réconciliation”, une procédure dont les inspecteurs du travail sont le plus fiers, et qu'ils appliquent pour eux. Ils demandent plus de moyens mais n'ont pas l'intention de passer à la grève et à l'occupation des locaux.Khalid BELYAZID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc