×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Initiative

Par L'Economiste| Edition N°:1149 Le 22/11/2001 | Partager

Pour la deuxième fois en six mois, SM le Roi souligne l'importance de l'initiative individuelle. Il l'a fait en recevant les neuf walis venus lui présenter leur programme. Ce qui prouve bien que cette valeur n'a d'opérationnalité que sur le terrain, dans la vie de tous les jours. Par initiative individuelle, il faut entendre naturellement la première d'entre elles, l'initiative économique. Petite ou grande, il n'y a qu'elle pour donner un contenu concret à la croissance, à la mise à niveau, toutes deux si nécessaires. Il faut aussi y ajouter les initiatives sociales, culturelles, politiques… qui donnent du liant à la ville, la région et la nation.Ce n'est pas si facile quand les valeurs de l'initiative se heurtent à celles venues de très profond dans la culture, qui prônent au contraire la passivité, la démission. Il y a des explications à ces comportements: les années de plomb. Mais ce n'est plus vers le passé qu'il faut regarder aujourd'hui. Il y a trop de misère, trop de chômage au Maroc pour investir plus de temps qu'il n'en faut sur le passé.Les valeurs de l'initiative individuelle ne sont pas un hochet politique: elles ont des déclinaisons, des implications. Elles sont ainsi tout le contraire d'un alibi pour contrevenir, la conscience tranquille, aux lois, aux règles du comportement social.Et c'est là que les walis auront sans doute le plus de difficultés sur le terrain. La spéculation sur les terrains industriels à Marrakech n'était pas de l'initiative, c'était du détournement. L'affaire dite Tkalya à Casablanca n'est pas de l'initiative, c'est une escroquerie. Jeter les ordures dans la rue, chercher des passe-droits, construire n'importe comment, exiger-donner un bakchich… Rien de tout cela n'entre dans les valeurs de l'initiative individuelle. Au contraire, cela appartient aux valeurs de démission et de passivité. C'est là que les citoyens peuvent doivent vraiment jouer leur rôle d'individus capables d'initiatives.Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc