×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Hambourg

Par Nadia SALAH| Edition N°:5061 Le 10/07/2017 | Partager
nadia_salah_s.jpg
 

Si nos policiers avaient fait à Al Hoceïma ce que font leurs homologues allemands à Hambourg, que n’aurait-on pas entendu sur la barbarie marocaine?!  Au nord de la Méditerranée, même les critiques doivent être flatteuses. Au sud, c’est l’inverse. Même les compliments doivent y être vexants.  
Le monde est devenu comme ça. L’ignorance et la suffisance y sont les mêmes que pendant les colonisations.  Il faudra garder ce fait à l’esprit.
Derrière les affrontements et le chaos, le G20, réuni par la chancelière allemande Merkel, marque deux changements structurels importants. Plus une permanence. 
Ils nous concernent directement, bien que le Maroc ne soit pas dans le classement stratégique mondial pour figurer parmi les invités non permanents du G20. L’Algérie et l’Egypte, par contre, en ont fait partie. La Turquie y est de plein droit.
La permanence est cette façon de traiter tous les habitants des pays musulmans comme des terroristes, alors qu’ils en sont les premières victimes et les plus fervents adversaires.
Le premier changement est l’acte bien visible du passage de la Chine dans le camp des climato-actifs, laissant la Russie et l’Amérique sur le chemin du climato-scepticisme. Quand on est, comme le Maroc, le président en titre de la COP22, c’est important.
Le deuxième changement est très directement opérationnel pour nous. 
L’Union européenne avait pris le chemin de la régression politique avec les succès électoraux des ultra-nationalistes, puis le Brexit. Et le pire était que cela fonctionnait grâce à d’incroyables arnaques sur l’information, amplifiées par la puissance et la rapidité des réseaux sociaux. Rabat avait du mal à trier ses partenaires sûrs et raisonnables, alors que l’essentiel de ses affaires est lié à l’Europe. A Hambourg, Merkel et Macron ont redonné du sens à l’Europe. Reste à voir si ce sens sera aussi de la sagesse.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc