×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Haleine

Par L'Economiste| Edition N°:940 Le 22/01/2001 | Partager

La réforme de la justice est en marche. Le rythme s'est même accéléré. Les dossiers sont ouverts: meilleur fonctionnement du Conseil Supérieur de la Magistrature, réorganisation de l'Administration centrale, refonte législative des prisons... Mais, une réforme horizontale se limitant au seul milieu judiciaire n'est pas suffisante. Il faut ratisser large. La machine ne pourra en effet redémarrer sans l'appui et le nettoyage de l'environnement des professions gravitant autour de la Justice. D'ailleurs, la mise à niveau des experts, copistes et traducteurs est enclenchée et les textes en cours d'adoption.Tout ce chantier est mené sur fond d'affaires impliquant banques et associations: CIH, CNCA et minotiers devant la Cour Spéciale de Justice, des dossiers fortement médiatisés qui exercent des pressions sur le système judiciaire pour une meilleure et rapide moralisation.Mais le Département de la Justice aura-t-il les mains libres? Les résistances au changement sont fortes. En effet, le monde judiciaire demeure conservateur et s'accroche à ses anciennes valeurs. Le mouvement d'éradication des brebis galeuses dans le corps de la justice est jugé timide par l'opinion publique. Le barreau a aussi sévi en sanctionnant et radiant des avocats véreux.La corruption est là. Le ministre le reconnaît. Le pouvoir de l'argent pèse de tout son poids à différents niveaux de la chaîne. La justice reste mal lotie en moyens financiers et logistiques et les conditions de travail des juges sont difficiles. La tâche aujourd'hui est de réhabiliter son image et la réconcilier avec les justiciables. Un travail de longue haleine.Mohamed CHAOUI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc