×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    L'Edito

    Gomorra à Agadir

    Par L'Economiste| Edition N°:3035 Le 29/05/2009 | Partager

    A Chtouka, à une quarantaine de kilomètres d’Agadir, les entreprises agricoles qui respectent les droits sociaux sont victimes de violences pour empêcher ceux qui veulent travailler de le faire. On ne devrait pas désigner ces phénomènes sous le nom de «grève», parce que cela n’en est pas: ce sont des prises d’otages ou des formes de guérilla économique, mais pas des grèves, où il y aurait de vraies revendications, portées par de vrais représentants syndicaux. Au lieu de cela, on n’a que des mots. Rien pour identifier le problème, rien pour démarrer un dialogue social, rien pour construire quoi que ce soit.Les piquets de grèves se revendiquent aujourd’hui de la CDT. Il n’est pas certain qu’ils en étaient hier et encore moins qu’ils en seront demain. Le gouverneur, puis le wali (dont l’appartenance à l’Istiqlal est affichée) refusent d’intervenir, montrant ainsi un soutien passif à ces mouvements. On pourrait croire que ces violences relèvent des surenchères électorales. A l’évidence ce n’est pas le cas: elles durent depuis trois ans! En réalité, c’est le même phénomène de délitement qui a frappé d’autres régions africaines, du Pakistan, d’Albanie, de Naples… Jour après jour, des mouvements de contestation informels mais brutaux détruisent le tissu économique, et par ricochet, le tissu social. L’Etat ne réagit pas, croyant devoir s’abstenir au nom de la liberté ou de la démocratie, ou bien faisant stupidement ses petits calculs politiciens.La destruction ne sert pas à obtenir des droits sociaux ou politiques (qui sont déjà acquis), mais à créer un contexte favorable pour l’éclosion d’une autre forme économique, la forme mafieuse, qu’un essai et un film ont fort bien décrit(1). Alors les droits, et le Droit, disparaissent, la violence devient la règle et la régression, l’objectif.Nadia SALAH-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------(1) Gomorra: L’essai est de Roberto Saviano et le film, forcément plus pauvre, de Matteo Garrone.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc