×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Gages

Par L'Economiste| Edition N°:2897 Le 07/11/2008 | Partager

Un bon casting, un scénario qui vous tient en haleine jusqu’à la fin... Les élections US ont ressemblé à ces bons vieux westerns que l’on aime bien regarder un dimanche soir. Même le happy end a été, semble-t-il, au rendez-vous. Un show passionné et passionnant y compris pour des milliers de Marocains que l’Amérique, et encore moins la politique, ne faisaient plus rêver jusqu’à l’arrivée d’Obama. Le séisme américain devrait être analysé de manière objective. Même si les USA sont bien loin de constituer l’essentiel des préoccupations de nos concitoyens pour leur avenir, il y a tout de même des enseignements à en tirer.D’abord ceux d’une campagne électorale réussie où le leadership du candidat était manifeste, doublé d’opérations marketing efficaces et de financement record. Autrement dit pas de miracle: c’est le bon sens économique et le travail qui prévalent. Ensuite il serait sage d’arrêter les longues digressions émotionnelles sur les origines du nouveau président en pensant que les arbitrages en matière de relations internationales en seront fortement impactés. Les adeptes de la realpolitik le savent, celle-ci prime sur nos plus grands principes!Dans nos rapports avec la nouvelle configuration politique américaine, il ne faut surtout pas prendre le risque de manquer de pragmatisme ou d’imagination: les vrais moteurs et arguments, le Maroc doit les chercher tant en interne qu’en externe. En interne, en poursuivant les réformes engagées et soignant l’inefficacité des citadelles qui continuent de faire de la résistance. En externe, en évitant les tares et réflexes qui trop souvent donnent la part belle à la superficialité et l’exotisme, oubliant que la mondialisation ne s’offre pas mais se mérite. L’Amérique, mais aussi les autres partenaires étrangers, ne continueront de nous faire confiance que si, au-delà des belles paroles, nous leur donnons des gages sérieux. Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc