×
Erreurs de casting
Erreurs de casting Par Ahlam NAZIH
Le 28/09/2022

Parmi les annonces de la rentrée universitaire, deux grandes nouvelles: un record de 2.350 recrutements pour les universités en 2023, et la fin des... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Variole du singe: le plan d'Ait Taleb

Par L'Economiste| Le 07/06/2022 - 09:49 | Partager
Variole du singe: le plan d

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb a indiqué, lundi, que les services de son département ont élaboré un plan de quatre phases pour lutter contre la variole du singe, assurant que cette maladie n'a pas la même capacité de propagation que le covid-19.

Le ministre a expliqué que la première phase de ce plan consiste à former les professionnels de santé à la manière de diagnostiquer et de traiter la maladie. La deuxième concerne le processus de diagnostic de la maladie dans les laboratoires, faisant savoir à cet égard que le Royaume dispose actuellement de quatre laboratoires capables de diagnostiquer la variole du singe. La troisième phase de ce plan est relative à la prise en charge des cas suspects, alors que la quatrième concerne la séparation des personnes infectées de leurs contacts.

Et de noter que si l'infection d’une personne est confirmée, la méthode optimale au stade du traitement est l’isolement à domicile pour une période de trois semaines, précisant que l’admission dans un hôpital intervient uniquement dans les cas critiques, lorsque le patient est atteint au niveau du poumon, du cerveau ou de l'œil.

Relevant que le virus de la variole du singe ne se propage pas aussi facilement que le coronavirus et que la chaîne de transmission s’interrompt rapidement, le ministre a souligné qu'il n'y a pas de remède à cette maladie, dont le virus disparaît au bout de trois semaines de l'infection.