×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

Une chaire "Femmes en sciences: IA et Futur" à l’UEMF

Par L'Economiste| Le 17/05/2021 - 11:22 | Partager
Une chaire "Femmes en sciences: IA et Futur" à l’UEMF

La cérémonie de signature de la chaire "Femmes en Sciences : IA et Futur" entre l’ICESCO et l’université Euromed de Fès (UEMF) aura lieu ce lundi. Remise à Maha Gmira, professeure à l’École d’ingénierie digitale et d’intelligence artificielle (EIDIA), de l'UEMF, ladite chaire est entièrement dédiée à la promotion des sciences et particulièrement de l’intelligence artificielle auprès des filles et des femmes. Elle vise à contrer le problème de la sous-représentation féminine dans le domaine des sciences au moyen de diverses activités visant à accroitre le recrutement, la rétention et la progression des femmes en sciences et notamment en intelligence artificielle.

"L’objectif de cette Chaire est de créer un écosystème d’excellence en intelligence artificielle, de promouvoir et d’assurer la participation des femmes chercheuses dans ce domaine, et ce à travers des collaborations avec des experts internationaux et en formant des chercheurs et innovateurs", explique Pr Maha Gmira. Et d’ajouter: "Les recherches menées dans cette Chaire renforceront le rôle de l’ICESCO et de l'UEMF Fès en tant que pôle de recherche unique en intelligence artificielle et permettront au Maroc d’acquérir des compétences et d’affirmer sa souveraineté́ technologique en Intelligence artificielle à travers ses diverses applications".

Signalons que la chaire "Femmes en Sciences : IA et Futurs" s’articule autour de quatre grands objectifs. Il s’agit de "constituer un talent" et former les scientifiques et gestionnaires en IA hautement qualifiés pour répondre aux besoins croissants du marché et en consolidant le rôle de la femme dans les métiers d’avenir. Développer de la connaissance, intensifier et améliorer la recherche scientifique en IA en assurant la représentativité de la femme, et assurer le transfert en favorisant l’acquisition de connaissance en IA par les organisations et le public, le transfert de technologies vers l’industrie et l’entrepreneuriat, figurent aussi parmi les objectifs. Impliquer la communauté́ en développant un réseau solide aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale en intelligence artificielle, n’est pas en reste.

"Durant les premières années, la chaire développera des programmes d’innovation en matière d’intelligence artificielle dans le domaine de la santé en réponse à des besoins urgents comme ceux soulevés lors de la pandémie du Covid-19", explique Pr Gmira. Selon elle, ces travaux de recherche mobiliseront des consortiums multidisciplinaires pour utiliser l’IA et l’ingénierie digitale pour combattre les pandémies et renforcer les systèmes de santé à travers la recherche de traitement, le développement de dispositifs de suivi de l’évolution de la pandémie, le développement de technologies pour assurer le suivi des patients à distance et l’assistance aux personnels soignants.

En outre, la chaire développera des programmes de recherche de pointe dans le domaine des smart cities, l’industrie 4.0, la FinTech, l’AgriTech et l’ÉnergiTech à travers le développement d’algorithmes capables d’optimiser la prise de décision par interaction avec un environnement. "L’objectif est de développer un programme de recherche collaborative et de soutenir des projets axés sur l’interdisciplinarité", conclut Gmira.

Y.S.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]te.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc