×
«Momentum Maroc»
«Momentum Maroc» Par Mohamed Ali Mrabi
Le 01/12/2022

L’ «usine du monde» va mal. Trois ans après l’apparition des premiers cas de la Covid-19 à Wuhan, la Chine n’arrive pas encore à se rétablir. Les choses... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Trafic de drogue et falsification de pass vaccinaux: cinq arrestations à Mehdia

Par L'Economiste| Le 07/01/2022 - 13:48 | Partager
Trafic de drogue et falsification de pass vaccinaux: cinq arrestations à Mehdia

photo d'illustration

La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a interpellé, entre les 3 et 5 janvier, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), cinq individus, dont un repris de justice, deux infirmiers et deux fonctionnaires de sûreté (brigadiers de police), pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue, d'atteinte aux systèmes de traitement automatique des données et falsification de pass vaccinaux.

Cette opération sécuritaire conjointe a permis l'interpellation d'un fonctionnaire de police exerçant au district de sûreté de Mehdia et d'un infirmier en flagrant délit de transport de 338 kg de chira à bord d’un véhicule léger à Timahdite, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les recherches et investigations menées dans le cadre de cette affaire ont permis aussi l’interpellation du propriétaire du véhicule et un policier relevant du commissariat de Karia Ba Mohamed, outre un infirmier-major exerçant aux environs de Taounate, pour leur implication présumée dans ces actes criminels.

Les premières éléments de l’enquête ont révélé que parmi les individus interpellés figurent des personnes impliquées dans l'atteinte aux systèmes de traitement automatique des données en vue de falsifier les données des personnes vaccinées contre la Covid 19 et l’émission de faux pass vaccinaux, souligne la même source.

Les suspects ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête judiciaire menée par la BNPJ sous la supervision du parquet compétent, poursuit le communiqué, précisant que trois mis en cause ont été présentés à la justice à l'issue de la durée de la garde à vue, alors que les investigations se poursuivent avec les autres prévenus en vue d’identifier l’ensemble des personnes impliquées dans ces actes criminels.