×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Sport: Pourquoi des associations ont saisi les autorités

Par L'Economiste| Le 22/11/2020 - 12:29 | Partager
Sport: Pourquoi des associations ont saisi les autorités

L'Académie sportive Chabab Mohammedia assure une formation technique et pédagogique à des enfants de 5 à 13 ans. Son président fondateur (en lunettes), Hamid Sebar, est l'un des anciens gardiens de but de l'équipe nationale de foot.  Depuis quelques années, Mohammedia vit une dynamique dans le domaine sportive alimentée par d'autres associations comme Achbal Al Atlas, Club Amal, Ecole Majd... (Source: Faquihi).

Des associations sportives ont vu leurs terrains fermés début novembre 2020. Les autorités locales de Mohammedia l’ont décidé via une simple notification verbale. Il était initialement question d'une fermeture de 15 jours. Depuis lors, la situation perdure.

Achbal Al Atlas, Club Al Amal, Académie Chabab Mohammedia, Ecole Majd Al Mohammedia assurent pourtant avoir toujours respecté les mesures sanitaires contre le coronavirus. Ces associations se voient désolées d’assumer les conséquences d’une gestion qui ne relève pas de leur ressort. Allusion à l’organisation de l’accès aux terrains mitoyens au stade El Bachir.

"Nos adhérents n’ont aucun lien avec les personnes qui viennent jouer à titre individuel au foot", précisent ces associations sportives dans une lettre adressée au préfet de Mohammedia.

Leurs dirigeants exhortent le haut fonctionnaire de leur permettre de reprendre leurs activités associatives. Des enfants de 5 à 13 ans bénéficient le mercredi et le week-end d’un entraînement technique et pédagogique. Aussi, une bonne partie du staff tire son principal revenu de cette activité.

Ces organisations sportives se sont engagées à rehausser les mesures de vigilance. Avant l’interdiction administrative, elles avaient pourtant pris l’initiative de revoir leurs plannings d'entraînement, de désinfecter les locaux, de limiter au minimum le nombre de parents d’enfants qui assistent aux entraînements...

Des parents d’élèves comptent aussi saisir les autorités locales pour trouver une solution médiane où prévalent la sécurité sanitaire et le droit des enfants au sport.

F.F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc