×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Singes magot : La population divisée par trois en 30 ans

    Par L'Economiste| Le 10/03/2018 - 20:33 | Partager
    Singes magots : La population divisée par trois en 30 ans

    On massacre bien les singes magot dans le Moyen-Atlas. Sur les trois dernières décennies, la population des macaques de barbarie a diminué de 65%, passant de 15.000 à 5.000, selon le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD).

    Cette région reste très importante au niveau mondial pour la survie de cette espèce, car elle héberge environ 67% de la population restante du singe Magot dans le monde. "Malgré les mesures prises, l'espèce est soumise à plusieurs menaces en particulier la disparition de ses habitats, le braconnage et le commerce illicite des jeunes utilisés comme animaux de compagnie", alerte le HCEFLCD.

    Rappelons que les singes magot sont classés comme "vulnérables" par l’Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN). L’espèce figure également parmi les animaux menacés d’extinction dans la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc