×
«Momentum Maroc»
«Momentum Maroc» Par Mohamed Ali Mrabi
Le 01/12/2022

L’ «usine du monde» va mal. Trois ans après l’apparition des premiers cas de la Covid-19 à Wuhan, la Chine n’arrive pas encore à se rétablir. Les choses... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Selon Ait Taleb, le Maroc est prêt à faire face au variant Omicron

Par L'Economiste| Le 28/12/2021 - 10:45 | Partager
Selon Ait Taleb, le Maroc est prêt à faire face au variant Omicron

Le Royaume est prêt à faire face au variant Omicron en cas de revers épidémique, a assuré, lundi à Rabat, le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb.

Le système de santé a tiré les leçons de la pandémie et il est désormais capable de s'adapter à la gestion de la situation épidémiologique, a affirmé M. Ait Taleb en réponse à une question sur les "Mesures proactives pour protéger le royaume du variant Omicron" présentée par le groupe parlementaire Authenticité et modernité, lors d'une session consacrée aux questions orales à la Chambre des représentants.

En cas de revers épidémique, le système de santé est paré pour faire face au nouveau variant, que ce soit en termes de capacité hospitalière, de réanimation, ou de matériel nécessaire, a-t-il dit, rappelant que le variant "Omicron", qui est connu pour sa propagation rapide et sa faible mortalité, est moins dangereux que le virus classique et les variants "Alpha" et "Delta". Le ministre a toutefois fait état d’une "certaine ambiguïté autour du nouveau variant car a-t-il argué, nous ne connaissons pas ses effets à moyen terme".

De l’avis de Ait Taleb, le Royaume peut circonscrire le nombre de cas du nouveau variant, qui est cinq fois plus contagieux que "Delta", et ce à travers le respect des mesures préventives et l'accélération de la prise de la troisième dose de rappel, qui renforce l'immunité contre Omicron à 75%.

Le ministre a également souligné la nécessité de maintenir un haut niveau de surveillance et de vigilance, et de suivre de près la situation épidémiologique en Europe et dans le reste du monde, soulignant que le Maroc n'est pas à l'abri d'un nouveau revers, notamment après l'émergence d'une cinquième vague en Europe.