×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Rumeurs sur les masques destinés à l'export: Le président de l'Amith réagit

Par L'Economiste| Le 19/05/2020 - 10:01 | Partager
Rumeurs sur les masques destinés à l

​Victime de fake news relayées par certains médias nationaux, le président de l’Amith, Mohammed Boubouh, a tenu, lundi 18 mai, à apporter des précisions et "démentir certains propos aux antipodes des efforts communs, entre industriels et autorités". Selon lui, "jamais aucune commission de contrôle n'a saisi 6 millions de masques clandestins destinés à l'export" dans aucune de ses unités industrielles", insistant "qu'il s'agit d'une rumeur montée de toutes pièces et qui à ce jour pas un seul masque n'a été produit ou stocké à des fins de monopole ou d'export".

Voici la mise au point du patron de l'Amith:

«Suite à la parution, dans certains médias, de fausses informations et propos diffamatoire envers Mohammed Boubouh, président de l'Association Marocaine de l'industrie du Textile et de l'Habillement (AMITH), ce dernier souhaite s'adresser à l'opinion publique nationale pour lever l'ambiguïté et démentir certains propos aux antipodes des efforts communs, entre industriels et autorités, afin d'assurer les meilleures conditions d'un approvisionnement suffisant et efficace des citoyens en masque de protection. Il est à souligner d'emblée que jamais aucune commission de contrôle n'a saisi "6 millions de masques clandestins destinés à l'export" dans aucune des unités industrielles relevant du groupe de M. Mohammed Boubouh, président de l'association, qui insiste qu'il s'agit d'une rumeur montée de toutes pièces et qui à ce jour pas un seul masque n'a été produit ou stocké des fins de monopole ou d'export. Ensuite, le président de l'AMITH tient à clarifier, en toute transparence, les circonstances ayant entouré l'importation d'un tissu destiné à la fabrication de masques lavables en avril dernier, et qui a fait l'objet d'une profonde et dangereuse incompréhension. En effet, en avril dernier, et face à la gravité de la menace pandémique, le ministère de l’Industrie du Commerce et de l'Économie verte et numérique a sollicité l'AMITH pour coordonner la production de masques tissés et lavables, destinés à combler le besoin urgent des citoyens marocains. À cette date, le Maroc ne disposait pas encore de tissus homologués, ce qui a naturellement amené le président de l’AMITH à passer une commande d'un tissu conforme auprès d'un fournisseur étranger, et qui a été homologué par l’Institut marocain de normalisation (IMANOR).

M Mohammed Boubouh a, ensuite, pris en charge ce tissu par esprit de responsabilité afin de répondre au besoin pressant du pays en masques. Dès réception, 34 unités industrielles ont immédiatement entamé la production des masques pour répondre au besoin national en orientant la production entièrement et exclusivement vers le marché local. Aussi, et pour parer à tout autre risque de confusion, M. Mohammed Boubouh tient à assurer que ces chaines de productions mises en marche sous la supervision du ministère de tutelle ont été orientées, en toute transparence, vers les canaux de distribution fixés par cette autorité de tutelle, et ce en fonction de son estimation de l'ordre des priorités nationales.

Force est aussi de constater que depuis la mise en marche de cette opération, le nombre d'unités de production n'a cessé de croître, sur l’ensemble du territoire national, ce qui a permis aux industriels Marocains mobilisés d'atteindre la cadence des deux millions de masques par jour et réaliser l'autosuffisance, commençant par la suite, à répondre à la demande du marché international qui, rappelons-le, reste ouvert à l'ensemble des acteurs, sans aucune primauté d'accès d’aucun industriel en particulier. S'agissant de l'initiative de production de 4 millions de masques, co-initiée avec la chambre de commerce et d'industrie de la région de Tanger en avril, M Mohammed Boubouh tient à préciser que celle-ci est par définition un acte d'appel au volontariat, qui plus est antérieur et totalement distinct de l'opération de production des masques lavables faisant l'objet de la présente mise au point.

Et par la même occasion, le président de l'AMITH renouvelle son appel à tous les industriels de la région Nord désireux d'y contribuer afin de continuer à produire des masques lavables qui seront distribués à titre gracieux. Le président de l'AMITH tient à rappeler le caractère politiquement désintéressé de ses actions, qui, toutes, obéissent à la seule logique de citoyenneté et de défense des intérêts du secteur et des industriels, sans aucune autre ambition politique ou personnelle. Enfin, M. Boubouh tient à remercier l'ensemble des industriels, et leurs collaborateurs, qui se sont empressés de s'inscrire dans cet élan de citoyenneté, ayant permis de couvrir le besoin national en masque de protection anti covid-19.

Il tient également à exprimer sa gratitude au Docteur Zahid, son équipe médicale et infirmière ainsi qu’à l’ensemble des responsables de désinfection de l’Hôtel Mogador de Tanger et aussi rendre hommage à tous ceux qui se trouvent, quotidiennement, aux premiers rangs de la lutte contre cette pandémie».

Y.S.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc