Flash

Renforcement du capital immatériel : Les pistes du CESE

Par L'Economiste| Le 15/11/2017 - 15:24 | Partager
Renforcement du capital immatériel : Les pistes du CESE

Le tableau dressé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur la richesse globale du Maroc semble plutôt rassurant. Pourtant, le Maroc a tout intérêt à accélérer dans certains domaines pour booster sa richesse dans les années à venir et résoudre certains problèmes sociaux (chômage des jeunes, disparités sociales et régionales...). L’institution la d’ailleurs suggéré 7 pistes qui permettraient au royaume de renforcer son capital immatériel. L’amélioration du capital humain est ainsi érigée en priorité. Cela permettrait notamment de renforcer l’accès à l’emploi, d’augmenter la productivité et l’insertion de l’économie de la connaissance. "Il suffit d’augmenter de deux années le nombre moyen d’années d’études par adulte pour que la richesse globale du pays augmente de plus de moitié", soulignent les auteurs du rapport.

Autre piste : l’amélioration de l’efficacité des institutions et de la cohérence des politiques publiques au niveau national et territorial. Ce chantier offrira au royaume une meilleure stabilité en plus de garantir son attrait pour les investissements. Le CESE a en outre recommandé une transformation structurelle de l’économie "en accélérant notamment son processus de diversification productive et en développant l’économie du savoir". Les autres recommandations portent sur la poursuite des chantiers du développement durable et faire du Maroc un pôle de stabilité et de partenariat solidaire.  Par ailleurs, le CESE préconise d’ériger la culture en levier de développement et de bâtir un nouveau pacte social afin de réduire les disparités sociales et régionales.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc