×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Relance: Les priorités du marché des capitaux

Par L'Economiste| Le 24/01/2021 - 12:40 | Partager
Relance: Les priorités du marché des capitaux

Après une année 2020 compliquée, le marché des capitaux se penche sur la relance pour 2021. Pour ce faire, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) mise sur le renforcement de l’attractivité du marché, en favorisant notamment le financement des entreprises à travers le marché. Elle vient d’ailleurs de fixer cinq priorités pour l'exercice actuel. L’objectif est de renforcer le mécanisme de supervision "pour continuer à garantir la protection des épargnants et préserver la stabilité du marché". En premier, l’AMMC va donc favoriser le recours aux différents instruments de financement du marché. Elle mise sur l’accompagnement de l’Association des Gestionnaires de Fonds de Titrisation (AGFT) dans l’élaboration d’un guide dédié aux initiateurs potentiels "afin d’expliquer la titrisation et son fonctionnement et baliser le recours à ce mode financement". Ce document contiendra "des exemples d’opérations simples et standardisées inspirées par la pratique locale et internationale qui pourront être dupliquées par les acteurs économiques pour se refinancer sur le marché", indique l’AMMC.

L’année 2021 marquera également l’accélération de la délivrance des agréments grâce à la standardisation des opérations et de la documentation juridique. En outre, l’AMMC va s’investir dans le développement du marché de la dette privée. Sur ce chantier, il s’agit de favoriser la mise en œuvre des recommandations du Comité du Marché des Capitaux tenu le 13 janvier dernier. L’objectif est d’"améliorer la protection des investisseurs à travers le renforcement des prérogatives et des responsabilités du représentant de la masse des obligataires et la mise en place de nouveaux mécanismes sécurisants". Ce chantier touchera aussi à l’allègement du processus d’émission et de placement ainsi que la notation des émetteurs.

Concernant les PME, les acteurs du marché (AMMC, Bourse de Casablanca, Maroclear, APSB,…) lanceront une offre qui permettra de favoriser et simplifier leur accès au marché des capitaux grâce à 3 leviers. Ces derniers ont trait à la tarification adaptée, la simplification des procédures, le fast-track et la mise en place d’un dispositif de conseil, de formation et d’accompagnement. Cette année verra aussi l’adoption de la circulaire sur les Conseillers en Investissement Financier (CIF), ce qui permettra d’opérationnaliser le dispositif d’encadrement des CIF, notamment en procédant aux premiers enregistrements de CIF.

Enfin, l’Autorité va poursuivre le renforcement de la supervision des acteurs du marché. Cela passe notamment par le renforcement des outils de la surveillance des marchés et ce, à travers l’implémentation d’outils "business intelligence" visant à sécuriser la gestion des bases de données, à en améliorer l’analyse et le reporting.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc