×
Purgatoire
Purgatoire Par Meriem OUDGHIRI
Le 27/01/2023

Trois fois le budget de Rabat, des milliards de dirhams dépensés pour améliorer le cadre de vie des habitants, 1 milliard de DH pour la propreté, soit le tiers du... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Reconstitution des ressources FAD-16: 8,9 milliards de dollars mobilisés

Par L'Economiste| Le 07/12/2022 - 10:50 | Partager
Reconstitution des ressources FAD-16: 8,9 milliards de dollars mobilisés

 Une enveloppe totale de 8,9 milliards de dollars a été engagée par les partenaires, lors de la quatrième et dernière réunion de la seizième reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (FAD) pour la période 2023-2025, tenue à Tanger.

Il s’agit de la plus importante reconstitution de l’histoire du FAD, le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), qui accorde des dons et des prêts à des conditions favorables aux pays à faible revenu du continent.

Le programme de reconstitution de 8,9 milliards de dollars comprend 8,5 milliards de dollars de financement de base du FAD et 429 millions de dollars pour le nouveau guichet d’action climatique, fait savoir la BAD.

Le financement de base du FAD-16, qui représente une hausse de 14,24% par rapport au FAD-15 (7,4 milliards de dollars), témoigne de l’impact du Fonds dans la réponse aux multiples besoins de développement du continent, notamment la reprise post Covid-19, les effets du changement climatique, la fragilité, la dette et les vulnérabilités économiques.

A cette occasion, le président du Groupe de la BAD, Akinwumi A. Adesina, s’est dit impressionné par l’engagement et les efforts déployés par les pays donateurs du FAD pour intensifier le soutien aux pays africains à faible revenu, en particulier en cette période de grande défis économiques, climatiques et budgétaires.

Jetant la lumière sur les impacts significatifs de la FAD sur les populations africaines, M. Adesina a affirmé que ces financement augmenteraient de manière significative la contribution du Fonds à la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. “Ils permettront au FAD de consolider sa réputation de deuxième meilleure institution de financement concessionnel au monde”, a-t-il dit.

Et de soutenir: “Les pays africains à faible revenu sont les plus vulnérables et les moins préparés à lutter contre le changement climatique. Le guichet d’action climatique et le FAD contribueront à renforcer la résilience climatique en Afrique”.

A noter que le Maroc contribue pour la première fois au Fonds. Une décision qui vient réitérer la volonté et l’engagement du Royaume en faveur des pays africains conformément à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi pour une Afrique solidaire et prospère, selon la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, Gouverneur du Groupe de la BAD pour le Maroc.