×
Restitution
Restitution Par Ahlam NAZIH
Le 18/08/2022

Pour partager avec la société une partie de la richesse qu’il crée, le groupe OCP a choisi d’investir dans l’humain. L’université Mohammed VI polytechnique (UM6P), les... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

RAM: Recrutement progressif des pilotes stagiaires

Par L'Economiste| Le 26/04/2022 - 08:20 | Partager
RAM: Recrutement progressif des pilotes stagiaires

Comme annoncé auparavant, la  Royal Air Maroc (RAM) a proposé, à partir de décembre 2021, un recrutement progressif d’un nombre de pilotes stagiaires au sein d’une filiale détenue à 100% par la compagnie nationale, en dépit des conditions difficiles liées à la pandémie de Covid-19,affirme le ministre du transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur la situation des pilotes stagiaires de la RAM, Abdeljalil a expliqué que « la proposition de recrutement dans la filiale était en contrepartie de salaires équivalents à ceux proposés chez des compagnies internationales concurrentes, mais relativement inférieurs à leur niveau d’avant pandémie ». Et de rappeler la décision de la compagnie nationale en 2015 de contribuer dans la formation de plusieurs pilotes marocains à Toulouse (France) en se portant garante des crédits contractés par les bénéficiaires de la formation, et auxquels la RAM a accordé la priorité en matière de recrutement en cas d’un éventuel besoin.

De leur côté, ces pilotes stagiaires ont affirmé à travers « des documents signés par leurs soins, que la compagnie n’est pas tenue à leur embaucher à l’issue de la période de formation », a tenu à préciser le ministre.

M.B.