×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Rabat-Salé-Kénitra/Cantines scolaires : Mise au point de l’AREF

    Par L'Economiste| Le 11/03/2018 - 12:00 | Partager
    Rabat-Salé-Kénitra/Cantines scolaires : Mise au point de l’AREF

    Petite mise au point de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra sur la gestion des cantines scolaires durant l’année 2016. Celle-ci affirme que la non-validation des marchés relatifs à l’approvisionnement des internats et des cantines « est due au retard dans l’approbation du budget 2016 de l’AREF ». Cette sortie fait suite aux informations ayant circulé sur le refus du ministère des Finances de déléguer la validation des marchés publics au directeur de l’académie.

    "Après que l'AREF de Rabat-Salé-Kénitra a remplacé les deux précédentes académies (Gharb Chararda Beni Hssen), [...], les directions provinciales relevant de l'ancienne AREF ont été contraintes de demander aux sociétés concernées de procéder à l'approvisionnement des internats et des cantines en produits alimentaires et fournir les prestations y afférentes", explique-t-on. Et sur la base d'une directive de l'ancien contrôleur d'État, l'AREF de Rabat-Salé-Kénitra a adressé une lettre au ministère de l'Economie et des Finances "pour avoir une autorisation exceptionnelle pour valider les marchés précités".

    Le ministère n'a toutefois pas accédé à cette demande. De nouveaux appels d’offres alternatifs ont ensuite été lancés par l’AREF et validés par le ministère, précise-t-on. D’ailleurs, les fournisseurs des directions provinciales ont rempli leur mission et ont fait pression pour le recouvrement de leurs dettes. Au total, celles-ci atteignent 49,1 millions de DH. Les procédures de règlement de ces dettes sont en cours, a assuré l’AREF.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc