×
Chandelle
Chandelle Par Meriem OUDGHIRI
Le 02/12/2022

La baraka est avec le Maroc. Cette espèce de talisman ou de pouvoir de protection comme un bouclier, ancré dans les coutumes et la vie de tous les jours. «On va y... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Programme "Relance Export": le ministère de l'Industrie cherche candidats

Par L'Economiste| Le 10/08/2022 - 15:20 | Partager
Programme "Relance Export": le ministère de l

Le ministère de l’Industrie et du Commerce lance, en partenariat avec celui de l’Économie et des Finances, l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) et l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), a lancé un programme d’appui à l’international spécifique aux entreprises de droit marocain disposant d’un potentiel à l’export, opérant dans les secteurs de l’industrie et des services.

Dénommé "Relance Export", ce programme permettra d’offrir un accompagnement « sur mesure, individualisé et différencié » selon le profil de l’entreprise. Il est articulé autour des ambitions et besoins réels et spécifiques de l’entreprise en matière de développement à l’international. Objectif: renforcer sa compétitivité à l’international et lui offrir les moyens de faire face aux concurrents sur les marchés étrangers. Le programme cible ainsi les entreprises réalisant un chiffre d’affaires annuel à l’export de plus de 10 millions de DH sur les deux derniers exercices.

Quelque 40 entreprises seront d'ailleurs accompagnées. Ces sociétés devront toutefois disposer d’un business plan de développement international démontrant un potentiel confirmé à l’export ou de niches et d’opportunités non encore exploitées avec une programmation structurée des opérations sur la période 2023-2024. Elles devront par ailleurs se positionner dans un nouveau produit et/ou un nouveau marché. Les entreprises intéressées devront déposer leur dossier au plus tard le 30 septembre.