×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • Flash

    Pouvoir d’achat: El Othmani défend les actions du gouvernement

    Par L'Economiste| Le 21/04/2021 - 12:33 | Partager
    Pouvoir d’achat: El Othmani défend les actions du gouvernement

    Le chef du gouvernement a mis en avant les mesures prises par le gouvernement pour soutenir le pouvoir d’achat.

    Dans un document publié sur le site officiel du Département du Chef du Gouvernement, El Othmani vante les mesures les plus marquantes, dont le lancement du dialogue social qui a abouti à l’accord du 25 avril 2019.

    Hausse du SMIG 

    Cet accord a permis des augmentations entre 400 et 500 DH pour tous les salariés selon le grade, de 10% du salaire minimum interprofessionnel garanti dans le secteur privé, mais également des allocations familiales de 100 DH pour chaque enfant dans la limite de trois enfants, dans les secteurs public et privé. Concernant les dossiers revendicatifs sectoriels, El Othmani a affirmé que le gouvernement a œuvré au règlement d’un certain nombre d’entre eux, dont celui des 12.000 infirmières et infirmiers et ceux de plusieurs catégories au ministère de l’Éducation nationale. S’ajoutent aussi l’augmentation des revenus des accidents de travail et des maladies professionnelles, dont 36.000 personnes ont bénéficié jusqu’à mars 2021.

    Les mesures concernant en outre la revalorisation du montant minimum des pensions de retraite à partir du 1er janvier 2018, pour atteindre 1.500 DH.

    Compensation

    Parallèlement à ces mesures, le gouvernement a continué de maintenir la stabilité des prix des matières premières en continuant à soutenir la caisse de compensation d’environ 13 milliards de DH par an, de renforcer le système de veille et de contrôle, pour garantir l’approvisionnement des marchés en produits de première nécessité, de bonne qualité et aux prix appropriés.

    Malgré l'impact de la pandémie, le gouvernement a, conformément aux orientations royales, continué, à préserver le pouvoir d'achat des citoyens durant cette crise sanitaire en mettant en œuvre une dizaine de mesures exceptionnelles visant à protéger l'emploi et soutenir les familles des personnes travaillant dans l'informel. Pus de cinq millions de familles ont ainsi bénéficié de ces mesures, selon le chef du gouvernement, alors que d'autres secteurs ont bénéficié de cette aide.

    Niveau de vie

    Ces mesures, a-t-il poursuivi, ont eu un impact positif auprès d'une large frange de la société puisqu'elles ont permis d'éviter à 9,2% de la population de tomber dans la pauvreté et de protéger 7,8% de la précarité, selon un rapport du Haut Commissariat au Plan (HCP). Le niveau de vie par habitant a augmenté à un taux annuel de 2,7% entre 2013 et 2019 et le taux de pauvreté est passé de 4,8% en 2014 à 1,7% en 2019 au niveau national, tandis que le taux des personnes vivant dans la précarité économique a baissé de 12,5% à 7,3%.

    Concernant les disparités sociales, le document souligne que le niveau de vie des 20% des familles les moins aisées s'est amélioré de 3,5% au cours de la même période, contre 2,9% pour la classe sociale moyenne et 2,4% pour les plus aisés.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc