×
Géométrie variable
Géométrie variable Par Meriem OUDGHIRI
Le 10/08/2022

Egalité homme-femme: voici une sempiternelle question qui continue de diviser… ou pas. L’enquête L’Economiste-Sunergia, que nous publions aujourd’hui... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

OPCI: Nema Capital scrute le résidentiel géré

Par L'Economiste| Le 28/06/2022 - 11:23 | Partager
OPCI: Nema Capital scrute le résidentiel géré

La société de gestion d’OPCI (Organismes de placements collectifs en immobilier) se penche sur le résidentiel géré. Elle a tenu récemment une rencontre sur le thème « Résidentiel géré, une classe d’actifs innovante pour les OPCI », animée par son DG Réda Tamsamani, en présence de Karim Beqqali, président de Yamed Group et de Ahmed El Yacoubi, président du Directoire de Société Générale Maroc, tous deux co-sponsors de l’évènement qui a réuni de nombreux investisseurs institutionnels.

La rencontre a permis à Nema Capital de « partager son expertise sur un segment offrant un fort potentiel de création de valeur et démontre ainsi sa capacité à anticiper les tendances fortes du marché pour proposer des solutions d’investissement innovantes à ses partenaires », a souligné Réda Tamsamani. En effet, l’immobilier résidentiel fait actuellement partie des classes d’actifs les plus dynamiques du marché. Cela s’explique par divers atouts renforcés par le déclenchement de la crise sanitaire.

Selon les projections, le nombre de ménages locataires en zone urbaine devrait progresser de 30% à horizon 2030 (de 1,2 millions à près de 1,6 millions de ménages). Mais bien que l’offre dans le locatif soit dynamique, elle ne répond pas aux nouveaux besoins des utilisateurs, dont les habitudes et attentes ont fortement évolué. « Le résidentiel géré permet d’accompagner cette évolution des modes de vie et de consommation », a ainsi relevé Tamsamani. De son côté, Dominique Dudan (Présidente du Comité d’Investissement de NEMA CAPITAL et également Senior Advisor de LBO France, a estimé qu’investir dans de l’immobilier résidentiel géré « permet de bénéficier des avantages de l’investissement l’immobilier, sans ses complications quotidiennes ». De par la structuration en OPCI, cet investissement constitue également « une épargne qui reste facilement disponible », a-t-elle souligné.