×
Purgatoire
Purgatoire Par Meriem OUDGHIRI
Le 27/01/2023

Trois fois le budget de Rabat, des milliards de dirhams dépensés pour améliorer le cadre de vie des habitants, 1 milliard de DH pour la propreté, soit le tiers du... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Mobilisation d’AstraZeneca et la Fondation Lalla Salma pour un accès équitable aux soins contre le cancer au Maroc

Par L'Economiste| Le 09/12/2022 - 16:33 | Partager
Mobilisation d’AstraZeneca et la Fondation Lalla Salma pour un accès équitable aux soins contre le cancer au Maroc

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca a lancé une initiative qui a pour but de transformer les effets du cancer sur les patients au Maroc.

Il s’agit du programme "Accelerating Change Together; Cancer Care in Africa" (ACT-CCA). Ce dernier offre une plateforme aux partenaires pour co-créer les solutions nécessaires à combler les lacunes dans le parcours de soin des patients, du diagnostic jusqu’au traitement, et au-delà. A cette occasion, AstraZeneca Maroc et la Fondation Lalla Salma ont signé, hier, un protocole d'accord pour collaborer conjointement afin de développer le système de soins de santé liés à l'oncologie, tout en sensibilisant les patients, renforçant les infrastructures et les capacités nécessaires pour la détection précoce tout en facilitant l'accès aux traitements innovants pour les patients, est-il indiqué. Au cours des trois prochaines années, ACT-CCA au Maroc prévoit d'atteindre 35.000 patients à travers le pays, de développer les tests de dépistage du cancer du poumon et de l'ovaire, d’encourager les patients à se diagnostiquer pour le cancer de la prostate, et d'introduire de nouvelles technologies de dépistage par intelligence artificielle (IA), est-il précisé.

En plus du Maroc, on a choisi également trois autres pays africains pour bénéficier de ce programme à savoir : l’Egypte, l’Algérie et le Kenya, a précisé Rami Scandar, président pour la région Proche-Orient et Maghreb, AstraZeneca. Ces pays disposent des infrastructures médicales nécessaires permettant la réalisation des actions prévues dans ce programme, explique-t-il.

A ce titre, le responsable d’AstraZeneca a tenu de rappeler que « le Maroc a été pionnier dans la lutte contre le cancer en Afrique, c’était l'un des premiers pays africains à développer un plan national pour la lutte contre le cancer et à mettre en place plusieurs projets à cet égard, avec l’engagement de la Fondation Lalla Salma, des autorités sanitaires et de la communauté scientifique ». De sa part, Dr Rachid Bekkali, Directeur Exécutif de la Fondation Lalla Salma, a souligné l'importance de la collaboration pour améliorer les résultats des soins du cancer pour les patients.

Il rappelle que cette collaboration crée non seulement un pont entre les praticiens privés et les spécialistes de la santé publique, mais fournit également un programme structuré autour de la détection précoce, du diagnostic et du traitement du cancer ».

ACT-CCA nous donne également la possibilité de lutter contre le cancer au Maroc en mettant en œuvre de solides programmes de soutien et de sensibilisation, transformant ainsi les résultats des soins du cancer pour les patients, ajoute-t-il.