×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Migration, sécurité et investissement au centre de la visite de Pedro Sanchez

    Par L'Economiste| Le 20/11/2018 - 09:54 | Partager
    Migration, sécurité et investissement au centre de la visite de Pedro SanchezPh. MAP

    Le Maroc et l’Espagne ont convenu de renforcer leur coopération dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre l’émigration clandestine lors de la visite du Chef de gouvernement espagnol Pedro Sanchez. Le Chef de l’exécutif espagnol a finalement eu un entretien avec le Roi Mohammed VI au cours duquel les deux ont abordé les différents volets des relations bilatérales sur les plans politique, économique, sécuritaire et culturel. Les questions régionales et internationales ont également été au menu de ces entretiens. Le Souverain et Sanchez se sont d'ailleurs accordés sur la nécessité d’impulser davantage les relations bilatérales en consolidant la concertation politique et en donnant plus de dynamisme au partenariat économique concret en potentialisant notamment le rôle du secteur privé, indique un communiqué du Cabinet royal.

    Auparavant, Pedro Sanchez s’était entretenu avec le Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, sur divers sujets, notamment l’émigration illégale. Sanchez a ainsi souligné que la lutte contre ce phénomène requiert une "responsabilité partagée" de la part des pays concernés dont l’Espagne. Il a en ce sens affirmé qu’un appui de l’Union européenne (UE) "demeure indispensable" pour contrer ce phénomène. L’Espagne a d’ailleurs confirmé sa participation à la Conférence internationale sur la migration qui aura lieu les 10 et 11 décembre à Marrakech.

    De son côté, El Othmani a plaidé pour une approche promouvant le développement dans les régions qui sont à l'origine de cette immigration clandestine, saluant l'engagement de Madrid à appuyer politiquement et financièrement l'initiative 3S (soutenabilité, stabilité et sécurité en Afrique) lancée lors de la COP22.

    Concernant la coopération économique, Madrid et Rabat ont relevé les opportunités offertes par les deux pays en vue de renforcer les investissements et de promouvoir les partenariats entre les acteurs économiques. Ainsi, ils ont convenu d'organiser prochainement un forum d'hommes d'affaires qui favorisera l'initiative d'investissement des deux côtés. Rabat accueillera également une réunion de haut-niveau maroco-espagnole en 2019.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc