×
Erreurs de casting
Erreurs de casting Par Ahlam NAZIH
Le 28/09/2022

Parmi les annonces de la rentrée universitaire, deux grandes nouvelles: un record de 2.350 recrutements pour les universités en 2023, et la fin des... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Migrants morts à Melilia: Le CNDH livre ses conclusions préliminaires

Par L'Economiste| Le 13/07/2022 - 13:40 | Partager
Migrants morts à Melilia: Le CNDH livre ses conclusions préliminaires

Le Conseil national des droits de l’Homme a présenté, mercredi à Rabat, les conclusions préliminaires de sa mission d'information, mandatée après le drame survenu devant le point de passage entre Nador et Melilia, où quelque 2.000 migrants avaient tenté de franchir la clôture métallique. Les conclusions, présentées par la présidente du conseil Amina Bouayach lors d'une conférence de presse, contiennent les constatations de la mission dépêchée à Nador et ses environs en vue de mener des entretiens avec toutes les parties prenantes, y compris les autorités, la société civile et les migrants, collecter des données et recueillir les faits et les informations concernant cet incident.

Selon le bilan officiel, 23 migrants sont décédés et 217 personnes ont été blessées, dont 140 parmi les membres des forces de l'ordre et 77 parmi les migrants. "Les décès enregistrés ont été causés par asphyxie mécanique sur suffocation provoquée par la bousculade et l’agglutination du nombre important de victimes dans un espace hermétiquement clos (catastrophe de masse), avec mouvement de foule en panique", indique le CNDH dans ses conclusions préliminaires. L'autopsie demeure la seule voie à même de vérifier avec précision les causes de décès dans chaque cas, souligne également l'instance.