Maroc: Fitch confirme la note de défaut émetteur

Par L'Economiste| Le 16/05/2022 - 14:26 | Partager
Maroc: Fitch confirme la note de défaut émetteur

L'agence de notation Fitch Ratings a confirmé la note de défaut des émetteurs en devises à long terme (IDR) du Maroc à 'BB+' avec une perspective stable. 

Fitch souligne que les notations « BB+ » du Maroc reflètent une composition favorable de la dette, y compris une part modérée de devises étrangères (FC) dans la dette totale des administrations publiques et le soutien des créanciers officiels ; des réserves en devise raisonnablement confortables ; et un bilan de stabilité macroéconomique, reflété par une inflation et une volatilité du PIB relativement faibles avant la pandémie. Pour Fitch, "ces atouts sont contrebalancés par la faiblesse des indicateurs de développement et de gouvernance, une dette publique élevée et des déficits budgétaires et courants (CAD) plus importants que ceux des pairs". 

L'agence prévoit un ralentissement de la croissance à 1,1% cette année, "en raison de la pire sécheresse depuis des décennies, entraînant une contraction de la production agricole, et la environnement international défavorable". Fitch table sur une hausse de 3% du PIB en 2023.