Maroc: Comment Danone lutte contre les carences en micronutriments chez les enfants

Par L'Economiste| Le 23/02/2021 - 12:55 | Partager
Maroc: Comment Danone lutte contre les carences en micronutriments chez les enfants Nathalie Alquier, PDG du Groupe Danone.

Le Groupe Danone s’engage dans la lutte contre les carences en fer et en vitamine D chez les enfants. Lors d’un webinaire organisé ce mardi 23 février, le Groupe a en effet dévoilé de nouveaux produits laitiers destinés à cette catégorie de consommateurs au Maroc. Ces produits permettront de « favoriser leur croissance physique et cognitive tout en participant au renforcement de leurs défenses immunitaires », explique Danone.

Le constat reste assez alarmant au Maroc: un enfant sur quatre âgé entre 6 mois et 12 ans présente en effet une carence en fer (anémie) et un sur trois souffre d’une carence en vitamine D 1. Ces carences persistent en dépit des efforts déployés depuis plusieurs années pour les éradiquer. Pire, une grande partie de la population ignore ce que sont les micronutriments et leur apport sur la santé. Une situation que déplore Dr Nabil Ayachi invité au webinaire. « C’est alarmant, on voit que les parents n’ont vraiment pas d’information par rapport aux micronutriments.

C’est un grand problème sur lequel il faut faire très attention, car un enfant carencé en fer ou en vitamine D va avoir beaucoup de complications par la suite », alerte le diététicien. « Au Maroc, nous allons avoir une initiative forte en lançant, de manière coordonnée, beaucoup de produits fortifiés destinés aux enfants et de consommation quotidienne, à des prix accessibles », souligne Nathalie Alquier, PDG de Danone. « Nous allons le faire de manière plus massive, de manière à apporter plus de solutions aux familles et aux enfants », explique-t-elle. Pour traduire cet engagement, le Groupe a mis sur le marché une vingtaine de produits fortifiés en fer et en vitamine D sous diverses marques.

Ces produits sont proposés à partir de 1 DH pour qu’ils soient accessibles à toutes les familles. La patronne de Danone assure d’ailleurs que la fortification des produits n’aura pas d’impact sur le prix. « On a une équipe de 400 chercheurs à travers le monde, dont 25 au Maroc. Ce sont eux qui formulent les produits et les testent sur les lignes de production jusqu’à obtenir exactement les produits fortifiés, sains et bons », précise-t-elle.